A cause du coronavirus, la venue des touristes chinois a nettement baissé à Paris.

Coronavirus : beaucoup moins de touristes chinois en France

9883

Coronavirus : des conséquences économiques néfastes

Pour des raisons de protection sanitaire face au coronavirus, les autorités chinoises ont interdit le tourisme de groupe à l’étranger. Cette mesure, prévue au moins jusqu’à fin février, a un impact négatif direct en France sur l’économie du tourisme. En effet, habituellement, les Chinois représentent environ 2,2 millions de visiteurs par an.

Une situation préoccupante

Aujourd’hui, dans les secteurs de l’hôtellerie, des boutiques de luxe et des grands magasins, la baisse en France des touristes chinois commence nettement à se faire sentir. Evidemment, cela provoque un affaiblissement financier. En effet, on estime que chaque touriste chinois dépense presque 2.000 € lors d’un séjour. Ce qui représente un total annuel de 4 milliards d’euros. Ainsi, juste en Ile-de-France, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris a estimé que les visiteurs chinois avaient dépensé en 2018 environ 265 millions d’euros. Cela, rien qu’en achats de vêtements, de parfumerie et de souvenirs divers. Pour l’instant, l’impact économique de la baisse de ce tourisme spécifique reste encore modéré. Cela est dû au fait qu’en hiver, avec seulement 100.000 touristes chinois par mois, les arrivées sont trois fois moins importantes qu’en été. Mais pour l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie, la situation est déjà préoccupante. Car si les craintes suscitées par le coronavirus s’amplifiaient, le manque à gagner pourrait vite s’alourdir. Surtout en cas de psychose. D’ailleurs, la chute enregistrée lundi dernier à la Bourse de Paris, de 2,68 %, a été un indice révélateur.

L’inquiétude des ministres des Finances sur les conséquences du Coronavirus

Les peurs engendrées par le coronavirus pèsent déjà sur l'économie mondiale.

Les peurs engendrées par le coronavirus pèsent déjà sur l’économie mondiale.

A ce jour, Bruno Le Maire a déclaré qu’il estimait la baisse actuelle des touristes chinois en France entre 30 et 40 %. En parallèle, il a admis que cela représentait « […] un impact important pour l’économie française ». En effet, à elle seule, cette population totalise 7 % des recettes touristiques françaises. De fait, en 2020, le chiffre habituel de 2,7 millions de touristes chinois accueillis dans l’Hexagone ne sera sans doute pas atteint. A l’évidence, c’est un mauvais point pour notre pays. Car la France tire près de 8 % de ses revenus de l’économie touristique. Bien sûr, le risque que représente le coronavirus est aussi ressenti par d’autres pays. D’ailleurs, ce dimanche à Ryad, lors de la rencontre entre les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales, différentes mesures ont déjà été envisagées. Elles devraient se concrétiser rapidement.

 Craintes et protection sanitaire 

Aujourd’hui, beaucoup de décisionnaires se demandent quelle est la meilleure stratégie à adopter face aux risques que fait courir le coronavirus. De fait, il constitue une menace potentielle pour l’économie mondiale. Dans les prochains jours, on peut craindre que les mauvaises nouvelles concernant l’évolution de cette épidémie, notamment en Italie, accentuent encore les réactions de peur. Or celles-ci sont nocives pour le tourisme, mais aussi pour l’ensemble des secteurs financiers. A très court terme, l’actualité sur l’évolution sanitaire de cette épidémie sera déterminante.




Laisser un commentaire