Les Landes contestent une implantation massive de panneaux solaires

Implantation de panneaux solaires : les Landes veulent garder leurs pins

18229

Implantation de panneaux solaires : un projet polémique

 

Dans les Landes, une future implantation de panneaux solaires, sous forme d’immenses batteries, fait aujourd’hui débat. Car ce projet massif menace de raser mille hectares de pins. Sous prétexte de produire bientôt beaucoup d’électricité. Or, sur place, les associations de protection de l’environnement estiment qu’il s’agit d’une aberration écologique. Uniquement guidée par un souci de profit.

 

Un chantier impopulaire

Les Landes accueillent mal un projet d'implantation massive de panneaux solaires.

Les Landes accueillent mal un projet d’implantation massive de panneaux solaires.

Dans la commune de Saucats, au sud de Bordeaux, l’idée de voir surgir un énorme complexe de production électrique par énergie solaire est loin de faire l’unanimité. En effet, pour beaucoup d’habitants, ce projet d’implantation de panneaux solaires, prévu pour 2024, paraît démesuré. A  son origine, on trouve les groupes industriels Neoen et Engie. Cependant, la réalisation de ce chantier nécessiterait de couper tous les pins d’un domaine privé de mille hectares. Ce qui risquerait d’entraîner un désastre écologique. Cela, au nom de la création de plus grande centrale photovoltaïque d’Europe. Capable de générer une puissance d’un Gigawatt. Sous couvert d’écologie. Mais à un échelon industriel. Par ailleurs, cette unité de production électrique pourrait s’accompagner d’un centre de stockage de l’électricité. Qui lui, utiliserait d’énormes batteries. Potentiellement nuisibles pour le site.

Un climat de défiance

Pour atténuer l’opposition locale à ce projet d’implantation de panneaux solaires, Horizéo a promis de reboiser le double de la surface qui sera rasée. Soit, deux mille hectares de forêt. Mais pour l’association environnementale Rion-Environnement, cette pseudo compensation des pertes forestières n’est pas fiable. De fait, cette association a déjà dénoncé l’absurdité de ce genre de promesse avec la centrale de Rion-des-Landes. Ainsi, pour Rion-Environnement, cet engagement n’est qu’un simple alibi. Malheureusement, plus théorique que véritablement écologique. A terme, cela pourrait entraîner une mise en service illégale de la centrale photovoltaïque prévue. Avant que les tribunaux administratifs n’aient pu se prononcer. Même si des dépôts de plaintes pour dégâts forestiers étaient faits. A l’évidence, à Saucats, le climat de défiance reste tendu. Ce qui démontre un réel manque de confiance. Concernant un reboisement hypothétique. Bref, Neoen et Engie peinent à convaincre.