Des hécatombes d'arbres touchent actuellement les forêts françaises.

Hécatombes d’arbres : dans le Cher la sécheresse éprouve les forêts

14912

Hécatombes d’arbres : la forêt de Vierzon sévèrement touchée

Depuis plusieurs mois, les forêts françaises subissent des hécatombes d’arbres. Dues à une sécheresse persistante. Ainsi, progressivement, ce phénomène climatique touche de très nombreux endroits. Notamment à Vierzon, dans le Cher.

Un phénomène d’hécatombes d’arbres

Comme l’année dernière, 2020 a connu un printemps et un été marqués par de très fortes chaleurs. Surtout en juin et en juillet. Jusqu’à atteindre des températures caniculaires. Souvent au-dessus des 30 degrés. Par ailleurs, durant cette même période, les pluies ont été insuffisantes. Ce qui a fortement desséché les arbres, les sols et l’ensemble de la végétation. Au point de faire aussi baisser le niveau de nombreuses nappes phréatiques. Entre autres, en Bourgogne, en Alsace, en Auvergne-Rhône-Alpes, et dans le sud de Centre-Val-de-Loire. D’ailleurs, dernièrement, le Bureau de Recherches Géologiques et Minières a confirmé qu’il observait une hécatombe d’arbres. Une conséquence alarmante de la sécheresse, observée ces deux derniers mois.

De plus, ce manque d’eau a dangereusement fait baisser les niveaux habituels des réservoirs. Aujourd’hui, ces derniers ont atteint des seuils insuffisants. Pour les arbres, ces pénuries d’eau prolongées ont engendré ce que l’on nomme un stress hydrique. En clair, l’impossibilité pour eux d’aller puiser de l’eau dans la terre.

Un processus global d’affaiblissement

Actuellement, des hécatombes d'arbres sont observées dans les forêts françaises.

Actuellement, des hécatombes d’arbres sont observées dans les forêts françaises. Notamment dans le Cher.

Pour résister au stress du manque d’eau, les arbres s’adaptent. Ainsi, ils diminuent automatiquement leur croissance. En limitant la transpiration de leurs feuilles. Mais cela provoque vite leur dessèchement. Et un manque d’apport en carbone. A force, ce manque devient alors visible. Car les arbres les plus fragiles n’arrivent plus à se défendre contre les maladies, ni contre les insectes. De fait, après avoir lentement dépéri, ils meurent. D’où cette situation d’hécatombes d’arbres. Observée dans les forêts domaniales de Vierzon et de Vouzeron. Principalement chez les hêtres. Au total, cette zone constitue un massif de 7.500 hectares, durement éprouvé par la sécheresse.

En effet, dans cette région, les dernières pluies abondantes remontent à juillet 2018. Ce qui a provoqué une baisse de près de la moitié des précipitations locales. En plus, le 25 juillet, une violente tornade est tombée sur 90 hectares de ces forêts. Avec la puissance du vent, de nombreuses branches, déjà fragiles, se sont déformées. Voire, se sont cassées.

Un mauvais bilan à craindre

A ce jour, selon Alexis Hachette, responsable de l’unité territoriale de Vierzon, la santé des arbres de la forêt de Vierzon reste très problématique. Ainsi, malheureusement, la gravité des dégâts causés par la sécheresse pourrait encore s’amplifier. Car pour l’instant, les hécatombes d’arbres ne sont pas toutes complètement visibles.