orne-sepctacle-environnement

Quelles sont les mesures prises pour aider les foyers face à la hausse des prix de l’énergie ?

27791

Hausse des prix de l’énergie. Crise économique et crise politique, il s’agit bien d’une combinaison explosive qui a donné naissance à l’inflation et à la baisse du pouvoir d’achat dont souffre la majorité des ménages depuis un certain moment. La hausse des prix de l’énergie étant un impact direct des derniers événements vécus à une échelle nationale, continentale et mondiale, elle a également impacté la qualité de vie de la population de manière considérable. Une situation qui dure maintenant depuis plus d’une année, malgré les mesures prises par le gouvernement pour venir en aide aux foyers les plus désavantagés.

Hausse des prix de l’énergie : qu’advient-il du pouvoir d’achat ?

La hausse des prix de l’énergie dont souffre la France depuis janvier 2021 a eu un impact important sur le pouvoir d’achat de la population qui ressent de plus en plus les conséquences de cette situation économique désastreuse.

Sur cette même période, on note une baisse de 720 euros par rapport à l’année 2020 sur le revenu moyen disponible, sans omettre de mentionner les effets de compensation des mesures mises en œuvre par le gouvernement, dont on ne peut pas dire qu’elles ont vraiment abouti à quelque chose.

En effet, ce sont les ménages les plus modestes qui sont fortement touchés, malgré les dispositifs mis en place en guise de soutien, selon les constats effectués par l’Institut national de la statistique et des études économiques dans son étude publiée dernièrement par rapport à la hausse des prix de l’énergie.

Les ménages touchés à des degrés différents 

Entre 2020 et 2021, les tensions mondiales sur les marchés de l’énergie, après la crise de la Covid-19 et sous l’effet du conflit en Ukraine, ont provoqué une hausse moyenne de 18 % des prix de l’énergie comme suit :

  • L’électricité : 5 % ;
  • l’essence et le diesel : entre 2 et 24 % ;
  • le gaz : 37 % ;
  • le fioul domestique : 41 %.

Parmi les mesures mises en place, on peut en distinguer deux qui sont le bonus du chèque énergie et d’indemnité inflation, ainsi que le bouclier tarifaire sur certaines énergies et la remise sur les prix à la pompe.

Ce que l’on peut dire sur ces mesures de soutien aux revenus apportées aux ménages par l’État, c’est que l’objectif n’a pas pu être atteint comme prévu, puisque les dispositifs déployés n’ont pu compenser la hausse des prix que d’une manière très faible.



Avatar photo

Née le 16 Janvier 1982, Laurence Laporte fait ses études à l'Institut d'études politiques puis au Centre de formation des journalistes (CFJ) à Paris, elle exerce son métier dans divers journaux à gros tirage, puis en, en 2019 elle devient éditorialiste au "Bulletin des Communes" et se consacre entièrement à l'écriture.