Gestion des EHPAD publics : de futures évolutions à trouver

2242

Dans l’équilibre économique d’un pays, les données démographique jouent un rôle central. Ce qui explique pourquoi, concernant la population âgée française, la gestion des EHPAD publics constitue un sujet important. En effet, ce sujet est étroitement lié au système de solidarité nationale. Un système dont dépendent les systèmes des retraites et de l’assurance maladie.

De nouvelles ressources à trouver

des personnes âgées dans un réfectoire pour une gestion des Epadh publics

Selon de récents calculs de l’INSEE, la France compte aujourd’hui plus de 15 millions de seniors de plus de 60 ans. D’après diverses estimations, ce chiffre devrait atteindre environ les 20 millions en 2030. Et passer à près de 24 millions en 2060. Par ailleurs, le nombre actuel des Français de plus de 85 ans devrait évoluer de 1,4 million à près de 5 millions en 2060.

Parallèlement à ce constat, on observe que la population française est vieillissante et que le taux de la natalité baisse. D’autant plus que même si le chômage national a régressé, il continue de peser sur l’équilibre du régime des retraites par répartition. Cela, alors qu’il a nécessairement besoin d’être financé par des personnes actives. De façon à attribuer des pensions aux citoyens devenus trop âgés pour travailler. Ainsi, la prise en charge des seniors et la gestion des EHPAD publics imposent de trouver de nouvelles ressources.

Un nombre de résidents qui va croître

Aujourd’hui, sur le territoire, on estime qu’un peu moins de la moitié des personnes âgées dépendantes doit rejoindre des structures d’accueil adaptées. Ce qui fait que plus de 40 % des Français ayant perdu leur autonomie vivent actuellement dans des Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes, les EHPAD. Comparativement à la moyenne européenne, estimée à 32 %, le pourcentage français est donc beaucoup plus élevé. Quand on le compare à d’autres pays, il est considérable. Par exemple, le Canada ne compte que 12 % de personnes âgées dépendantes vivant dans des établissements spécialisés. De plus, en France, on prévoit que le vieillissement démographique national fasse progressivement augmenter le nombre des résidents en EHPAD. Par conséquent, leur prise en charge future devrait peser de façon croissante sur les finances publiques.

Des financements à trouver pour la gestion des EHPAD publics

A l’avenir, trouver de nouveaux financements pour une meilleure gestion des EHPAD publics constituera un enjeu essentiel. Cela, pour l’Etat comme pour les résidents. En effet, selon une récente étude de la Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques (DREES), un séjour dans un EHPAD revient en moyenne à 1.850 euros par mois. Ce qui est une somme supérieure à ce que perçoit la moitié des résidents qui y vivent.  Une solution pour rendre ces établissements accessibles au plus grand nombre :  adopter un système de financement similaire à celui des crèches. A savoir, adapter les tarifs demandés à la situation financière de chacun. Par ailleurs, mettre en place une Assurance Dépendance obligatoire dès l’âge de 40 ans pourrait aussi être une autre piste.



Né à Blois le 22 novembre 1972, Thierry Dulac est un journaliste français. À tout juste 21 ans, il débute une carrière de journaliste à Londres sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2006 à 2009. On le voit ensuite sur iTélé, ancêtre de CNews, entre 2009 et 2011 date à laquelle il intègre le Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique Environnement.