Travaillleuse Handicapee Dans La Fonction Publique

La fonction publique : des emplois pour les travailleurs handicapés

2473

La fonction publique : une voie d’insertion

De nombreuses travailleuses handicapées occupent un poste dans la fonction publique.

La fonction publique propose de nombreux postes aux travailleurs handicapés. Parfois, ces derniers peuvent être aménagés. Généralement, on peut accéder à ces emplois sur concours, ou par recrutement contractuel spécifique. Environ 250 collectivités territoriales (villes, communes, conseils régionaux, communautés urbaines, etc.) ont répondu à une enquête sur ce thème. Les résultats révèlent que la fonction publique utilise encore trop peu les dispositifs favorisant les recrutements.

Une pratique à développer

Selon la loi du 11 février 2005, les établissements comptant 20 salariés et plus doivent intégrer dans leurs effectifs 6 % de travailleurs handicapés. Pour justifier qu’elles respectent ce pourcentage, les collectivités concernées doivent faire une déclaration. Celle-ci concerne le Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP). Si des collectivités n’atteignent pas le taux minium, elles doivent payer une contribution au FIPHFP. Sinon, pour compenser un nombre trop faible de travailleurs handicapés, une autre solution existe. Elles peuvent aussi utiliser les services d’un Etablissement et Service d’Aide par le Travail (ESAT).

Des aides trop peu utilisées

Les collectivités peuvent bénéficier de différentes aides spécifiques à l’emploi. Elles sont destinées à faciliter l’insertion des travailleurs handicapés. Ainsi, le FIPHFP propose différentes formules aux employeurs publics. Cependant, après enquête, seulement 15 % des collectivités questionnées en profitent. A ce jour, le Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique est donc sous-exploité.

Des usages variés

La fonction publique est un réservoir important d’emplois.

Ces aides permettent différents aménagements. Notamment, pour adapter une fonction à un handicap. Elles servent aussi à améliorer les conditions professionnelles, pour un meilleur vécu. Dans certains cas, elles peuvent aussi servir à financer la formation de travailleurs handicapés. Enfin, elles peuvent également profiter aux personnes aidantes. Pour bénéficier de l’ensemble de ces aides, les collectivités de la fonction publique peuvent se doter d’une mission handicap. Parallèlement, elles peuvent aussi nommer un référent handicap. Celui-ci  s’occupera de mieux intégrer les travailleurs handicapés, et les maintiendra actifs.

Des efforts à faire

Aujourd’hui, encore trop peu de collectivités profitent de ces dispositifs dans la fonction publique. Pourtant, ce secteur embauche déjà deux fois plus que la moyenne nationale. Néanmoins, malgré les 100.000 agents handicapés actuellement en poste, un manque persiste. Pour preuve, on estime que moins de 20 % des collectivités concernées intègrent une mission handicap. De même, à peine 30 % de ces collectivités disposent d’un référent handicap. Par conséquent, d’importants efforts restent à faire.

  • Nous vous invitons à lire également notre article sur le constat d’une véritable double peine pour les femmes en situation de handicap
  • Le Bulletin des Communes vous suggère également de découvrir les mesures prévues par le Gouvernement


Avatar photo

Jean Jacques Alvo, né le 16 mars 1968, est un diplômé renommé de l'Institut d'études politiques de Paris. C'est après un séjour formateur de 2 ans aux États-Unis qu'il choisit d'emprunter le chemin du journalisme. Il fait ses premières armes dans la presse écrite, avant d'occuper une position clé dans le monde du journalisme en 2001. À cette date, il prend les rênes de la rédaction du Bulletin des communes. Sous sa direction, il réoriente la ligne éditoriale du bulletin pour cibler davantage les élus et les citoyens des collectivités locales et territoriales.


Plugin WordPress Cookie par Real Cookie Banner