Flambée prochaine du tarif de l’électricité

25758

Flambée prochaine du tarif de l’électricité ! Puis-je changer de fournisseur pour limiter l’impact de la hausse sur la facture ? En février 2022, les prix de l’électricité vont augmenter de 4% pour le contribuable. Alors que les tarifs de l’électricité s’apprêtent à peser plus lourd sur le budget des Français, beaucoup ignorent qu’il est tout à fait possible de changer de fournisseur d’énergie pour réaliser des économies en profitant d’abonnements plus attractifs.

Année record des prix de l’électricité et du gaz en 2021.

Flambée prochaine du tarif de l’électricité !

Flambée prochaine du tarif de l’électricité

L’année 2021 a battue tous les record des prix de l’électricité et du gaz et a vu s’envoler les tarifs de l’énergie sur le marché européen. Conséquence en France de cette conjoncture pour les particuliers : des factures beaucoup plus salées que prévues, avec +12,6% d’augmentation pour le gaz et limitée à +4% pour l’électricité (initialement prévue à +10%).

À cet égard, le Premier ministre Jean Castex a annoncé la mise en place d’un « bouclier tarifaire » pour faire face à cette hausse des prix, établissant :

  • Le blocage des tarifs du gaz jusqu’en juin 2022 pour empêcher une nouvelle augmentation.
  • La baisse d’une taxe sur l’électricité afin de maintenir à 4% la hausse des tarifs prévue pour février 2022.

Pourquoi les prix de l’énergie ont-ils tant augmenté en 2021 ? Quelles perspectives pour 2022 ?

 bouclier tarifaire 

Bouclier tarifaire 

Alors que la consommation de gaz a considérablement diminué sur les premiers mois de la crise sanitaire, la reprise économique a eu pour effet une croissance globale et significative de la demande partout dans le monde. Cependant, les sites de production ayant fonctionné au ralenti durant un certain temps, les niveaux de stockages européens ont chuté et sont devenu insuffisants par rapport au besoin.

Or, le gaz joue un rôle important dans la production d’électricité. 20% de l’énergie en Europe est en effet produite grâce à cette énergie. En conséquence, si une pénurie fait bondir le coût du gaz, celui de l’électricité en subira forcément l’impact. Malgré les mesures gouvernementales mises en place pour limiter la flambée des prix, il faudra s’attendre à ce que le tarif du gaz sur les marchés de gros continue d’augmenter, avec possiblement un effet rebond au terme du « bouclier tarifaire » sur les factures d’énergies des Français.

Flambée prochaine du tarif de l’électricité ! Web-applications gratuites.

Flambée prochaine du tarif de l’électricité en 2022

Contrairement aux idées reçues, il est tout à fait possible de changer de fournisseur d’énergie, à tout moment, sans frais et sans coupure. De nombreuses applications web à destination des particuliers, permettent d’analyser en un rien de temps ses abonnements domestiques : électricité et gaz, internet et mobile. Une tâche souvent ingrate, sur laquelle de nombreux consommateurs rechignent à se pencher. Or, grâce à un algorithme en veille constante sur les tendances du marché, ces Web-applications proposent très rapidement des offres moins onéreuses et plus adaptées à la consommation quotidienne d’un foyer et  ont réalisé en moyenne une économie de 219 € par an pour un foyer se chauffant à l’énergie électrique, et 265 € par an pour un foyer se chauffant au gaz.

« À côté des deux fournisseurs historiques français, il existe de nombreux fournisseurs alternatifs qui font jouer la concurrence et garantissent des prix compétitifs, cela même si les tarifs montent. L’enjeu est d’anticiper les variations sur le marché. Pour ce faire, ces technologies veillent sur l’évolution du tarif de chacun de leurs membres. Et bénéficient d’alertes lorsqu’une opportunité d’optimisation se présente. Ils peuvent ainsi la saisir et gagner en pouvoir d’achat. » 

Contrairement aux idées reçues, il est tout à fait possible de changer de fournisseur d’énergie, à tout moment, sans frais et sans coupure. Pourtant, selon le dernier bilan de la CRE , seuls près de 10% et 13% des foyers ont remis en cause leur contrat d’électricité et de gaz, respectivement.



Née le 16 Janvier 1982, Laurence Laporte fait ses études à l'Institut d'études politiques puis au Centre de formation des journalistes (CFJ) à Paris, elle exerce son métier dans divers journaux à gros tirage, puis en, en 2019 elle devient éditorialiste au "Bulletin des Communes" et se consacre entièrement à l'écriture.