Près de Lyon, on trouve de l'essence moins chère sur autoroute.

Essence moins chère : un nouveau service sur l’autoroute

3724

Essence moins chère : « Fulli », un essai à suivre

Proposer de l’essence moins chère, c’est le service innovant qu’inaugurent les Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR) dans une nouvelle station du département du Rhône. Située à Dracé, sur l’autoroute A6 à proximité de Lyon, cette station d’un nouveau genre a été baptisée « Fulli ». Elle remplace un point de vente anciennement géré par la marque Total.

L’essence plus accessible

Ce début avril, les Autoroutes Paris-Rhin-Rhône ont inauguré une station essence à bas prix. C’est la première fois qu’un concessionnaire d’autoroutes propose en France un service de carburant low cost. « Fulli », une station pionnière, pourrait être suivie d’une quinzaine d’autres si elle rencontre le succès. Elle offre l’avantage de pratiquer des tarifs inférieurs ou voisins de ceux qu’on trouve généralement dans les centres-villes. Un service appréciable, dans un contexte économique tendu, où les carburants coûtent de plus en plus chers.

Un concept innovant

Xavier Rigo, directeur général adjoint des Autoroutes Paris-Rhin-Rhône, est fier de lancer ce concept innovant. Il explique : « En moyenne, vous payez 0,15 à 0,16 euro de plus sur l’autoroute que dans une grande surface. Entre les deux, vous avez la station de centre-ville, où vous payez 0,08 à 0,09 euro de plus que dans un supermarché. Nous voulons être entre le supermarché et la station de centre-ville. » Cette politique tarifaire devrait attirer les automobilistes, surtout ceux qui possèdent des véhicules qui consomment beaucoup.

Une offre globale

Essence moins chère sur l'autoroute un test en cours

Proposer aux automobilistes de l’essence à prix attractif.

Avec cet essai, les Autoroutes Paris-Rhin-Rhône, deuxième concessionnaire autoroutier français, vise un objectif plus large que des carburants à prix compétitifs. En effet, le groupe souhaite bientôt proposer sur ses aires des espaces destinés au bien-être familial. Pour cela, APRR va notamment installer des toilettes plus confortables, aménagées spécialement pour répondre aux besoins des familles. De plus, pour un meilleur bien-être, un espace « Bulle Beauté » destiné à la détente sera aussi créé. Globalement, une façon de mieux accueillir les automobilistes, en leur permettant de faire une pause réparatrice, en plus de profiter d’une essence moins chère.

Un essai prêt à se développer

Par la suite, cette expérimentation d’un accueil plus convivial pourrait s’étendre aux 2.300 kilomètres d’autoroute gérés par les Autoroutes Paris-Rhin-Rhône. Ainsi, d’autres stations essence « Fulli » pourraient voir le jour. A ce sujet, Xavier Rigo précise : « Nous saisirons les opportunités de fin de contrat. Une quinzaine d’appels d’offres auront lieu en 2020 et 2025. » En attendant, pour rentabiliser sa nouvelle offre d’essence moins chère, la station « Fulli » devra engendrer un rendement suffisant. Pour cela, elle possède plusieurs atouts. D’abord un nombre restreint d’intermédiaires, pour continuer à proposer des tarifs attractifs à la pompe. Ensuite, les deux principaux concurrents d’APRR, la Société des Autoroutes du Nord et de l’Est de la France (SANEF) et Vinci Autoroutes, ont récemment déclaré qu’ils ne souhaitaient pas implanter ce concept économique sur leurs propres réseaux.



Thierry Dulac

Né à Blois le 22 novembre 1972, Thierry Dulac est un journaliste français. À tout juste 21 ans, il débute une carrière de journaliste à Londres sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2006 à 2009. On le voit ensuite sur iTélé, ancêtre de CNews, entre 2009 et 2011 date à laquelle il intègre le Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique Environnement.