Un nouveau parc d'éoliennes en mer est prévu dans le sud de la Bretagne.

Eoliennes en mer : un projet breton qui doit faire ses preuves

14531

Eoliennes en mer : une question qui reste à débattre

 

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, a demandé à la Commission Nationale du Débat Public de se prononcer sur un projet inédit d’éoliennes en mer, prévu au sud de la Bretagne. Ainsi, les discussions à son sujet ont déjà commencé le 20 juillet. Elles s’achèveront le 30 novembre 2020.

 

Une source d’énergie renouvelable

Ce projet d’éoliennes en mer aura pour but de produire une énergie verte et renouvelable. Il devrait s’implanter au large des îles de Groix et de Belle-Île-en-Mer. En effet, cette zone réunit toutes les conditions favorables. Notamment, en matière de force des vents et de profondeur des fonds marins. Le débat prévu sur sa faisabilité respectera le cadre réglementaire défini par le décret du 21 décembre 2018. Celui-ci déterminant l’application de la loi Essoc. De fait, cette loi prévoit qu’une concertation précède tout futur projet d’éoliennes en mer. Cela, afin que tous les principaux acteurs concernés puissent s’exprimer, avant tout choix définitif.

Une zone déterminée

Globalement, la zone prévue pour ce nouveau parc d’éoliennes en mer devrait s’étendre sur 650 km2. Au début, sa production d’énergie en 2021 devrait atteindre 250 MW. Puis culminer en 2024 à 500 MW. Ainsi, le réseau français d’énergie pourrait bientôt bénéficier de ce nouvel apport. Cette quantité d’énergie correspond à l’estimation préalable figurant sur le document de la « Programmation Pluriannuelle de l’Energie ». De fait, ce texte définit la stratégie de la future transition énergétique française.

Une sélection à venir

les éoliennes en mer

Un nouveau projet d’éoliennes en mer est prévu dans le sud de la Bretagne.

Un récent communiqué émanant du ministère de la Transition écologique a annoncé que « La région Bretagne sera étroitement associée, aux côtés de l’État, au Réseau de Transport d’Electricité. » Pour cela, un énergéticien privé, choisi par le ministère de l’Energie, effectuera ce prochain chantier maritime. Après des appels d’offre mettant en concurrence les diverses sociétés souhaitant conduire ce chantier. Au terme d’une sélection, ce parc d’éoliennes en mer bénéficiera d’un soutien financier public. Celui-ci garantira l’achat de l’électricité produite par ces éoliennes.

Un projet consultable publiquement

Pour aider les futures décisions, divers documents informatifs seront à la disposition libre du public. Cela, sur le site du Débat Public : https://www.debatpublic.fr. Ainsi, il sera possible d’y consulter la présentation complète du projet. Notamment, le dossier du maître d’ouvrage. De plus, ces informations faciliteront la visualisation des conséquences visuelles de ce parc d’éoliennes en mer. Donc, sur le paysage. De même, une représentation cartographique du projet, et des rapports sur ses retombées environnementales (zones de pêche, etc.) seront aussi fournis.