L’envol des crémants de Bourgogne : une ascension impressionnante !

2258

Cette année, l’envol des crémants de Bourgogne va encore repousser les précédentes limites de vente. Cela, après avoir déjà réussi une excellente performance en 2019. En effet, depuis avril dernier, cette appellation appréciée est clairement en train d’acquérir ses lettres de noblesse.

Une image de plus en plus qualitative

L’envol des crémants de Bourgogne connaît cette année une ascension de ses ventes particulièrement encourageante.

L’envol des crémants de Bourgogne connaît cette année une ascension de ses ventes particulièrement encourageante.

Aujourd’hui, le succès des vins bourguignons qu’on disait « mousseux » s’appuie sur des cuvées bénéficiant d’appellations haut de gamme. Peu à peu, celles-ci ont totalement modifié l’ancienne image de ces terroirs. Pour preuve, dorénavant, les producteurs locaux ont parfois le plus grand mal à satisfaire des demandes croissantes. Ces dernières provenant des cavistes ou des grandes surfaces. Ainsi, après un net ralentissement causé en 2020 par la crise sanitaire, l’envol des crémants de Bourgogne s’apprête à dépasser le précédent record de 2019. Alors qu’il affichait pourtant 21 millions de bouteilles écoulées.

L’envol significative des crémants de Bourgogne

Après avoir traversé une passe difficile en début d’année, l’exportation des crémants de Bourgogne s’est emballée à partir du printemps dernier. D’ailleurs, depuis, cette tendance a continué à se confirmer, comme l’a observé l’Union des Producteurs et Elaborateurs de Crémant de Bourgogne. Surtout à l’approche des fêtes de fin d’année. Ainsi, de nombreux secteurs comme la grande distribution et la restauration se sont mis à augmenter régulièrement leurs commandes. En dépassant largement leurs volumes habituels. Désormais, cette hausse des demandes démontre que le crémant de Bourgogne a cessé d’être perçu comme un vin effervescent de seconde catégorie et qu’il est reconnu à part entière. Grâce à cette ascension, commencée en 1974 avec une production annuelle de 4 millions de bouteilles, l’année 2021 devrait atteindre une hausse de près de 50 %. Ainsi, après avoir dépassé les 10 % de la production totale des vins de leur région, les crémants de Bourgogne ont la ferme intention de faire encore progresser leur qualité. Cela, afin de rivaliser de manière directe avec leurs illustres rivaux champenois.



Thierry Dulac

Né à Blois le 22 novembre 1972, Thierry Dulac est un journaliste français. À tout juste 21 ans, il débute une carrière de journaliste à Londres sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2006 à 2009. On le voit ensuite sur iTélé, ancêtre de CNews, entre 2009 et 2011 date à laquelle il intègre le Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique Environnement.