Les écoles toujours ouvertes à Dunkerque, malgré la flambée des contaminations, inquiètent beaucoup le maire.

Les écoles toujours ouvertes à Dunkerque : l’incompréhension du maire

18533

Les écoles toujours ouvertes à Dunkerque : un sujet qui fâche

Les écoles toujours ouvertes à Dunkerque, et dans une partie du nord de la France, ont provoqué la colère du maire de la ville. De fait, celui-ci considère que ces décisions sont « déconnectées du terrain ». Car actuellement, la circulation virale du variant anglais devient, selon lui, beaucoup trop inquiétante.

 

Des mesures un peu plus strictes

Les écoles toujours ouvertes à Dunkerque, malgré la progression du variant anglais, mettent le maire en colère.

Les écoles toujours ouvertes à Dunkerque, malgré la progression du variant anglais, mettent le maire en colère.

Pour le moment, les écoles toujours ouvertes à Dunkerque et dans sa région ne semblent pas inquiéter la préfecture du Nord. Pour preuve, celle-ci a choisi de maintenir ces établissements scolaires en activité. Simplement, désormais, face à la forte progression du variant anglais du virus, des mesures un peu plus strictes existent. Notamment, en matière de distanciation physique. Par ailleurs, un étalement des arrivées et des sorties dans les lycées et collèges s’applique. Enfin, il existe maintenant une alternance entre les cours à distance et en présentiel. Cela, une semaine avant les vacances scolaires. Or, ce dispositif sanitaire ne satisfait pas du tout Patrice Vergriete, le maire de Dunkerque. Car il le juge trop sommaire.

Une flambée inexplicable

Ce lundi, sur la station France Bleu Nord, le maire de Dunkerque s’est déclaré farouchement contre les mesures de la préfecture du Nord. Car il les juge insuffisantes et totalement coupées du terrain. De fait, l’accroissement notable des cas de contaminations dans la région devient très préoccupant. Ainsi, il a atteint 515 cas de contamination pour 100.000 habitants. Alors que cette proportion n’était que de 384 cas la semaine dernière. De plus, le secteur médical n’arrive pas, pour le moment, à expliquer cet emballement. Limité à une petite partie du territoire. A part, peut-être, en raison de la proximité avec le Royaume-Uni.

Une situation alarmante

En attendant, les Dunkerquois se montrent très responsables et prudents face à l’épidémie. D’ailleurs, les écoles toujours ouvertes à Dunkerque inquiètent de très nombreux parents d’élèves. Pour le moment, le maire de Dunkerque a alerté sur la situation alarmante de l’hôpital de sa ville. Qui doit affronter aujourd’hui un nombre croissant d’admissions.