Le Domaine de Chantilly a demandé une aide urgente de l'Etat

Domaine de Chantilly : le célèbre château appelle à l’aide l’exécutif

18000

Domaine de Chantilly : une trésorerie en grand péril

 

Privé de ses ressources habituelles à cause de la crise sanitaire, le Domaine de Chantilly, dans l’Oise, a demandé une aide de l’Etat. En effet, sa situation reste très problématique. Du fait de son statut du domaine. Qui ne le fait pas dépendre du ministère de la Culture. Mais ne l’assimile pas non plus à celui d’une propriété privée. Or, actuellement, cette singularité l’exclut des aides d’urgence prévues par le Gouvernement.

 

Des pertes trop sévères

Aujourd'hui, à cause de la crise sanitaire, le Domaine de Chantilly est financièrement en danger.

Aujourd’hui, à cause de la crise sanitaire, le Domaine de Chantilly est financièrement en danger.

Dernièrement, les très nombreux mois de fermeture imposés au Domaine de Chantilly ont entraîné pour le château des pertes trop sévères. A ce jour, estimées entre 5 et 6 millions d’euros. Or, ses charges fixes ne cessent de s’amonceler. Notamment, à cause de frais d’entretiens importants. Sans parler des coûts de chauffage, et des salaires de 130 employés. Alors qu’aucun spectacle équestre ne peut plus y avoir lieu. Une activité pourtant essentielle au bon fonctionnement du Domaine. Grâce à la venue d’environ 450.000 visiteurs par an. Par conséquent, Christophe Tardieu, son administrateur général, a fini par demander une aide au président de la République.

Des frais réguliers préoccupants

Par ailleurs, Christophe Tardieu a aussi lancé une collecte sur Internet. Pour soutenir le Domaine de Chantilly. Déjà, cette initiative a réussi à lever 100.000 euros. Mais cette somme demeure très insuffisante pour faire face aux frais réguliers du château. Classé, à juste titre, comme trésor national. De plus, il ne faut pas oublier son musée. Pourtant riche d’une collection de tableaux inestimables. Qui ont forcément besoin d’être parfois restaurés.

Des pourparlers en cours

Pour l’instant, le chancelier Xavier Darcos serait en pourparlers avec les services dédiés de l’exécutif. En charge de préserver toutes les grandes institutions culturelles. A la fois publiques et privées. Afin de tenter de trouver une solution pour l’avenir du Domaine de Chantilly. De fait, aujourd’hui, il reste très incertain. Notamment, depuis que l’Aga Khan a cessé de lui apporter, l’année dernière, un financement vital de 70 millions d’euros par an.