décarbonation des bateaux de tourisme

Paris : Décarbonation en marche pour les bateaux de tourisme

27483

À l’ère de la lutte contre la pollution atmosphérique, le secteur maritime ne reste pas en marge des actions visant à réduire l’émission de gaz à effet de serre. La décarbonation des bateaux de tourisme est l’un des projets phares allant dans ce sens. Voici comment Paris s’engage dans ce projet écologique.

Vedettes de Paris entame sa campagne de décarbonation

décarbonation des bateaux de tourismeLa décarbonation des bateaux de tourisme est désormais une priorité pour l’entreprise de croisière sur la seine. L’entreprise se fixe pour objectif de disposer uniquement de bateaux électriques avant les jeux olympiques de 2024. Ce faisant, elle participe à réduire de 1000 tonnes l’émission du dioxyde de carbone et d’autres toxiques ainsi que de 370 000 litres la consommation de gasoil.

Selon son directeur de compagnie Vincent Delteil, il s’agit de l’un des « chantiers les plus ambitieux en faveur de l’environnement ». Le projet d’électrification nommé « retrofit » bénéficie d’un investissement de 7,5 millions d’euros. Avec ses plus de 800 000 passagers par jour ( avant la COVID), la signature par Vedettes de Paris de la déclaration de Glasgow pour l’action climatique dans le tourisme sera d’un impact non-négligeable.

Électrification des bateaux de transport, l’alternative sûre

Après l’échec en 2014 des premières tentatives d’électrification, Vedettes de Paris a bénéficié de l’accompagnement d’experts. Aussi, l’usage des batteries nouvelle génération favorise cette remotorisation électrique. C’est donc à juste titre que l’entreprise s’est engagée aux côtés de 11 autres acteurs du système de transport fluvial pour participer au groupe pilote d’étude.

décarbonation des bateaux de tourismeCe groupe est mené par la Compagnie Portuaire de Paris( CPP) et ces études permettent de faire face aux probables contraintes de cette nouvelle technologie. Il s’agit notamment des contraintes telles que les forts courants en cas de crue surtout et le poids des batteries à utiliser. Pour le président de la CPP, il s’agit un projet stratégique pour l’ensemble de la profession du tourisme maritime et à travers la signature de cet accord, Vedettes de Paris réaffirme son « engagement de diminution de ses émissions carbonées ».

La décarbonation des bateaux de tourisme est donc en marche à Paris et suit son cours. Il est donc évident que le passage du thermique à l’électrique est possible à l’horizon 2024.



Née le 16 Janvier 1982, Laurence Laporte fait ses études à l'Institut d'études politiques puis au Centre de formation des journalistes (CFJ) à Paris, elle exerce son métier dans divers journaux à gros tirage, puis en, en 2019 elle devient éditorialiste au "Bulletin des Communes" et se consacre entièrement à l'écriture.