Des contrôles douaniers portant sur les émissions de CO2 limiteraient la production de carbone en Europe

Contrôles douaniers : pour une politique européenne contre le carbone

16221

Contrôles douaniers : des quotas de CO2 à imposer

 

D’après de nombreuses études, pour décarboner plus efficacement son industrie, l’Union européenne devrait imposer des contrôles douaniers spécifiques. Cela, pour mieux réglementer ses importations de produits. Car actuellement, elles sont largement responsables des émissions de CO2. D’ailleurs, pour de réelles améliorations, certains députés écologistes souhaitent rapidement mettre en place aux frontières des quotas de carbone.

 

Des efforts qui restent insuffisants

Contrôles douaniers : des quotas de CO2 à imposer

Grâce à des contrôles douaniers plus stricts, l’Union européenne pourrait réduire ses émissions de CO2

Aujourd’hui, tous les pays de l’UE doivent encore intensifier leurs efforts pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Cela, pour limiter les effets dévastateurs du dérèglement climatique. Qui entraîne de plus en plus de canicules, d’incendies, d’inondations massives et de fontes des glaces. Pourtant, à ce jour, le réchauffement moyen enregistré dans l’Union n’est que de 1,1 degré. Ainsi, on peut imaginer ce qui arriverait si cette hausse atteignait 4 degrés. Or, ce risque est réel. Si nous continuons de polluer au même rythme. Par conséquent, pour ne pas laisser notre situation empirer, des changements dans nos pratiques doivent se produire.

Une nouvelle approche douanière

Parmi ces changements, des contrôles douaniers plus sévères sur les émissions de carbone seraient un outil majeur. Aux frontières de l’UE. Notamment, pour éviter une concurrence internationale déloyale au sein de l’Union. D’ailleurs, le Haut Conseil pour le Climat vient de recommander cette mesure. Ainsi que la Convention Citoyenne pour le Climat.

Une régulation plus exigeante

Aujourd’hui, les coûts sociaux et environnementaux générés par les accords de libre-échange au sein de l’Union restent encore trop importants. Donc, le Parlement européen pourrait rapidement imposer aux frontières des contrôle douaniers plus stricts. Centrés sur les émissions de CO2. Ce qui ferait  respecter des normes climatiques plus précises. Notamment, avec un prix identique de la tonne de carbone pour tous les pays. Qu’ils soient ou non membres de l’UE. Principalement, sur leurs produits industriels responsables des plus fortes émissions. A savoir, l’acier, l’électricité, les ingrédients chimiques, les engrais et le ciment. Car à eux seuls, ces produits représentent plus de 90 % des émissions de carbone. Concrètement, cette mesure incitative renforcerait très fortement les efforts globaux menés actuellement contre ces émissions.