Le confinement rallongé.

Confinement rallongé : une décision sans réelle surprise

13267

Confinement rallongé : une contrainte jugée nécessaire

 

C’est désormais officiel, le confinement rallongé des Français a été annoncé. Ainsi, l’Elysée a révélé que cette mesure de protection sera donc prolongée. Cela, au-delà du 15 avril. Cette annonce n’a pas vraiment surpris la grande majorité des citoyens.

 

Une allocution attendue

Hier, l’Elysée s’est finalement décidé à annoncer à l’AFP la prolongation du confinement des Français. Ce confinement rallongé durera donc au-delà du 15 avril. Pour le moment, cette déclaration ne comporte aucune autre précision. En revanche, suite à cette annonce, Emmanuel Macron prendra à nouveau la parole. Plus précisément lundi prochain, à 20 heures. Sans doute pour commenter dans le détail cette décision. En effet, les Français ont légitimement le droit de connaître les motifs qui ont conduit à faire ce choix. A cette occasion, on pourra donc mieux savoir à quoi s’attendre dans les prochaines semaines. Une allocution du Président très attendue. Celle-ci devrait nous expliquer pour quelles raisons le slogan « Restez chez vous » reste d’actualité. Et peut-être pour encore combien de temps.

Des enjeux importants à bien évaluer

L'annonce de l'Elysée d'un confinement rallongé n'a pas vraiment surpris.

L’annonce de l’Elysée d’un confinement rallongé n’a pas vraiment surpris.

Avant l’intervention du chef de l’Etat, l’Elysée a précisé que le Président consultera « d’ici lundi un grand nombre d’acteurs publics et privés, français européens et internationaux […] ». Cela, « […] afin d’échanger avec eux sur les grands enjeux relatifs au Covid-19, et de préparer les décisions qui seront annoncées lundi aux Français ». A cette occasion, Emmanuel Macron résumera sans doute la situation sanitaire du pays. A ce jour, bien que les effets positifs du confinement commencent à se faire sentir, le coronavirus a déjà causé près de 11.000 décès en France. Parmi eux, hier, 541 nouveaux cas ont été enregistrés. Toutefois, pour atténuer ce bilan macabre, les urgentistes commencent à observer une baisse encourageante du nombre des patients admis en réanimation. Mais sans doute pas assez pour éviter un confinement rallongé.

L’incident de Pantin

Récemment, une polémique est née, suite au récent attroupement provoqué par le déplacement du Président de la République à Pantin. Un rassemblement jugé contraire au principe préventif de distanciation sociale. Malgré cet incident, l’Elysée a déclaré que le chef de l’Etat « poursuivra ses déplacements sur le terrain comme il le fait depuis le début de la crise […] ». En effet, c’est pour lui un moyen essentiel de témoigner « […] son soutien et sa reconnaissance aux personnes mobilisées dans cette lutte ». Une présence visible du Président sur le terrain, dit-on,  sans lien direct avec l’annonce d’un confinement rallongé.