Une campagne de tests de détection du coronavirus commence en Ile-de-France.

Campagne de tests : un dépistage dans 32 communes d’Ile-de-France

15592

Campagne de tests : pour renforcer la lutte contre la Covid-19

 

Le lundi 29 juin, l’Île-de-France a commencé une grande campagne de tests de dépistage du coronavirus. Au total, 32 communes sont incluses dans ce programme. Ce dépistage virologique bénéficie d’une prise en charge intégrale. A ce titre, tous les habitants concernés vont recevoir un bon de prescription.

 

Un programme actif de vérifications

Au total, cette campagne de tests gratuits à grande échelle va toucher plus d’un million de Franciliens. Ces contrôles pourront se faire dans n’importe quel laboratoire de biologie médicale. Leur but sera de détecter d’éventuels foyers, dits dormants. Ainsi, de nouvelles chaînes de transmission du virus pourront être découvertes. Pour sélectionner les communes à tester, l’Agence Régionale de Santé d’Île-de-France a retenu trois critères. D’abord, un critère épidémiologique. Basé sur le taux de cas positifs, trouvés au cours des sept derniers jours. Plus précisément, le pourcentage découvert par tranche de 100.000 habitants. Ensuite, la fréquence connue des dépistages déjà réalisés. A savoir, les communes dans lesquelles on observe une faible proportion de tests, par tranche de 100.000 habitants. Enfin, le troisième critère concerne la situation économique et sociale de chaque commune. Pour l’évaluer, on s’est servi de l’Indice de Développement Humain, dit « IDH-2 ».

Des exemples de communes sélectionnées

Parmi la sélection des communes retenues, accueillant plus de 10.000 habitants, on citera notamment, en Seine-Saint-Denis, Bobigny, Bondy, Drancy, Epinay-sur-Seine, Gagny, Le Bourget, Sevran et Stains. Dans le Val-d’Oise, on trouve neuf communes. A savoir Argenteuil, Bezons, Cergy, Garges-lès-Gonesse, Goussainville, Gonesse, Goussainville, Sarcelles et Villiers-le-Bel. Dans les Hauts-de-Seine, on citera Colombes, Nanterre, Gennevilliers, La Garenne-Colombes et Nanterre. Dans les Yvelines, Elancourt, Les Mureaux, Limay, Mantes-la-Jolie, Mantes-la-Ville et Trappes. Et enfin, dans le Val-de-Marne, la sélection concernera Limeil-Brévannes et Villejuif.

L’envoi d’un bon

Une campagne de tests virologiques de dépistage commence en Ile-de-France.

Une campagne de tests virologiques de dépistage commence en Ile-de-France.

Dans les prochains jours, les bénéficiaires de cette campagne de tests virologiques recevront un bon de prescription. Cela se fera par mail ou par courrier postal. Ce bon donnera droit à une prise charge intégrale. En cas de résultat positif, ce même bon donnera alors accès à un autre test. Cette fois sérologique. Tous ces tests pourront se faire dans n’importe quel laboratoire médical. Dans le cas d’un test concernant un enfant, il n’aura lieu qu’après l’âge de 10 ans.

Des exclusions volontaires

Les arrondissements de Paris n’appartiendront pas à cette sélection ciblée. En effet, leur densité démographique est trop importante. De plus, l’installation de tentes provisoires pour effectuer ces tests aurait troublé la circulation dans l’espace public. Par la suite, si ce dispositif donne des résultats satisfaisants, Olivier Véran a annoncé qu’il pourrait s’étendre à d’autres régions.



Né à Blois le 22 novembre 1972, Thierry Dulac est un journaliste français. À tout juste 21 ans, il débute une carrière de journaliste à Londres sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2006 à 2009. On le voit ensuite sur iTélé, ancêtre de CNews, entre 2009 et 2011 date à laquelle il intègre le Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique Environnement.