DERNIERES INFORMATIONS
Search
Actuellement, la bonne santé des labels régionaux se confirme, soutenue par l’image positive de la fabrication locale.

La bonne santé des labels régionaux : optimiser l’image de la fabrication locale

25009

Actuellement, la bonne santé des labels régionaux se confirme. Celle-ci est renforcée par l’engouement croissant pour les fabrications locales, perçues par les consommateurs comme des gages de qualité.

Pour consommer français

Actuellement, la bonne santé des labels régionaux se confirme, soutenue par l’image positive de la fabrication locale.

Ces derniers mois, la bonne santé des labels régionaux se confirme, soutenue par l’image positive de la fabrication locale.

Souvent soutenue par des Agences départementales ou régionales de développement, la bonne santé des labels régionaux ne cesse aujourd’hui de montrer sa vitalité. En profitant d’une attirance évidente, qui se manifeste chez de plus en plus de consommateurs. Ce derniers se montrant confiants dans le sérieux de certains talents locaux reconnus. Ainsi, le « Made in France » et le « Fabriqué en… » ont désormais une excellente réputation. Ce qui encourage évidemment à consommer français.

Valoriser le savoir-faire local à travers la bonne santé des labels régionaux

Après avoir constaté cette tendance, de nombreuses régions ont compris qu’elles avaient tout intérêt à mettre en avant leur savoir-faire local. Notamment, à l’aide d’appellations claires qui rappellent, par exemple, qu’un produit est « Fait en Provence » ou « Fabriqué en Alsace ». Dorénavant, quasiment tous les départements disposent d’un label, associé à une ou plusieurs marques. Cependant, les critères d’attribution de ces labels peuvent varier. En fonction de l’origine de la décision. Celle-ci pouvant provenir d’un Conseil régional ou départemental, de chambres de commerce ou d’associations. En tous les cas, pour offrir une garantie fiable, ces labels régionaux doivent au minimum être issus du département ou de la région concernés. De même que les produits qui ont servi à la fabrication qu’ils défendent.

Des nouveaux labels tous azimuts

Aujourd’hui, promouvoir les fabrications locales passe notamment par l’organisation de Salons dédiés, qui savent comment attirer de plus en plus de visiteurs. Ainsi, portées par des Agences régionales de développement, de nombreuses marques ont l’opportunité de faire valoir leurs spécificités. Désormais, ce procédé s’étend à d’autres secteurs que l’agroalimentaire. Celui-ci étant passé maître jusqu’à présent dans la valorisation rassurante de ses terroirs. Ainsi, de nouveaux labels ont pu voir le jour, dans des domaines très variés. Par exemple, celui du textile (pulls, chaussettes), des jouets en bois, des lunettes, des parfums, des chaussures et des espadrilles, de la maroquinerie ou encore de la fonderie. Pour les consommateurs, ces labels leur garantissent une qualité de production qui s’appuie sur des procédés validés. En offrant des résultats toujours identiques. Ce qui les rend totalement crédibles, à l’échelon artisanal comme industriel. C’est là le fondement de la bonne santé des labels régionaux.