biodegr'ad-publicité

« Biodegr’AD » : la publicité s’approprie les trottoirs

« Biodegr’AD » : la publicité s’approprie les trottoirs

1551

« Biodegr’AD » : des empreintes à messages. Laisser sur les trottoirs des messages publicitaires imprimés temporairement au pochoir, voilà l’idée originale développée par une start-up, crée par trois jeunes français.

biodegr'ad-publicité

Cette expérience de tags commerciaux, actuellement menée à Lyon, Bordeaux et Nantes, est perçue de façon mitigée par les habitants, qui pour certains l’approuvent, la trouvant créative, ou au contraire la jugent trop intrusive. Inspirée par la pratique du graffiti, cette nouvelle façon de diffuser des publicités est basée sur un procédé d’eau projetée sous pression sur le sol, ce qui le décape légèrement, permettant alors de faire apparaître une « impression » sur un trottoir. Les inventeurs de cette technique insistent sur le fait qu’elle est temporaire, notamment quand elle utilise de la poudre de craie, et entièrement biodégradable, comme son nom l’indique. Ce nouveau marketing de rue a déjà séduit de grosses sociétés pour leurs campagnes de communication, dont la SNCF, les Apprentis d’Auteuil, l’association PETA qui défend les droits des animaux, et certaines collectivités locales. Reste à savoir si ce procédé séduira à long terme.

 



Léo LATOUR à 23 ans, il voyage sur le continent européen et en Amérique du Sud. Il est frappé par les conditions de vie des hommes et femmes de couleur. Il fait de l'émancipation des Afro-Américains son combat. Il est journaliste pigiste depuis plus de 15 ans dans la presse écrite et 5 années sur internet, en 2016 il devient rédacteur en charge de la rubrique Tourismes au bulletin des communes.