DERNIERES INFORMATIONS
Search
Pour assainir ses fournitures d'eau, Dijon améliore ses services en s’associant au groupe Suez.

Assainissement de l’eau à Dijon, la ville s’associe au groupe Suez

21566

Dans la cadre de l’assainissement de l’eau à Dijon, la métropole  et le groupe Suez ont créé ensemble l’entité Odivea. Celle-ci sera spécialisée dans l’assainissement de l’eau. Désormais, cette entreprise, à fois publique et privée, va fournir un service public largement amélioré. En effet, celui-ci réduira de près de la moitié les rejets faits dans les rivières de la région.

Une meilleure gestion des eaux usées

vue d'ouvriers veillant à un assainissement de l'eau à Dijon

Pour assainir ses fournitures d’eau, Dijon va améliorer son service public en s’associant au groupe Suez.

Au total, ce projet centré sur la protection de l’environnement de la métropole dijonnaise va nécessiter un investissement de 100 millions d’euros. Celui-ci s’étendra ensuite sur neuf ans. A l’avenir, la société Odivea va employer 80 personnes, provenant du groupe Suez. Ainsi, outre son objectif de mieux traiter les eaux usées, cette entreprise permettra aussi de réduire la facture d’eau de nombreux ménages.

A Dijon, pour inaugurer cette initiative locale, un premier compteur d’eau connecté vient juste d’être installé. Par la suite, la ville a prévu d’en mettre 35.000 en service. Comme l’a déclaré François Rebsamen, le Président PS de Dijon-Métropole, Odivea sera la première Société d’Economie Mixte à Opération Unique Multiservice entièrement dédiée à l’assainissement de l’eau. En pratique, cette entité bénéficiera d’un capital de 2 millions d’euros. Celui-ci étant détenu à 51 % par le groupe Suez, le reste revenant à la métropole.

Assainissement de l’eau à Dijon : une activité qui va s’étendre

Dorénavant, cette activité d’assainissement de l’eau s’étendra à quinze communes de la métropole. Par la suite, en 2028, huit autres communes devraient également en bénéficier. Auparavant, depuis 1991, la gestion de l’eau de la métropole dépendait de la Lyonnaise des Eaux. Pour François Rebsamen, cette évolution technique permettra une meilleure gestion locale de l’eau. Cela, « […] tout en bénéficiant des capacités d’innovation d’un grand groupe ».

Des services publics améliorés

Grâce au lancement de la société Odivea, la métropole dijonnaise devrait rapidement consolider divers progrès dans ses services publics. Notamment, une baisse d’environ 15 % du prix de l’eau fournie à ses habitants. Une réduction qui a déjà été inaugurée en janvier dernier. De plus, le nouveau dispositif mis en place détectera beaucoup mieux les fuites d’eau. Cela, via les données de compteurs connectés. Enfin, par un procédé de méthanisation, qui transformera les boues d’épuration en énergie, les rejets d’eaux usées se réduiront localement de près de la moitié. En plus, ce dispositif technique permettra aussi d’éliminer d’autres polluants habituellement contenus dans les microplastiques.

Or, ce processus très innovant constitue une véritable première mondiale. Ce futur procédé d’assainissement de l’eau, issu de l’activité d’Odivea, suscite une grande confiance chez Bertrand Camus. Le Directeur général du groupe Suez. Ainsi, il a déclaré « Nous allons démontrer qu’il est possible de maîtriser l’aspect économique grâce à l’innovation […]. »

  • Le Bulletin des Communes vous suggère aussi l’article du site suez.com


Né à Blois le 22 novembre 1972, Thierry Dulac est un journaliste français. À tout juste 21 ans, il débute une carrière de journaliste à Londres sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2006 à 2009. On le voit ensuite sur iTélé, ancêtre de CNews, entre 2009 et 2011 date à laquelle il intègre le Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique Environnement.