L'aide numérique aux apiculteurs permet d'empêcher les vols de ruches

Aide numérique des apiculteurs : des applications GPS qui alertent

20314

Face à la recrudescence actuelle des vols de ruches, l’aide numérique des apiculteurs, fournie par des applications dédiées à la surveillance, leur apporte un réel soulagement. Tout en limitant efficacement leurs pertes. Un soutien d’autant plus utile que les ventes de miel ont beaucoup souffert de la crise sanitaire, comme tant d’autres secteurs.

Une nouvelle menace

intérieur d'une ruche d'abeilles protégée grâce à une aide numérique des apiculteurs

Grâce à l’aide numérique des apiculteurs, cette profession peut éviter des vols de ruches, actuellement en hausse.

Actuellement, un préjudice important d’un nouveau genre frappe le milieu des apiculteurs. Celui des vols et des dégradations de ruches, qui sont malheureusement en forte hausse. Ainsi, cette année, ces attaques ont provoqué à la fois des disparitions et des morts parmi de très nombreuses colonies d’abeilles. En effet, malmener des ruches provoquent très souvent des catastrophes. Pour la simple raison que les insectes ne supportent pas ces agressions, souvent violentes. Heureusement, pour empêcher les attaques et les signaler, des outils numériques existent. A savoir, des caméras de surveillance et des traceurs GPS, que l’on peut aisément installer dans les ruches. Or, ces moyens modernes sont beaucoup plus efficaces que de simples cadenas.

L’Aide numérique des apiculteurs va permettre des signalements en temps réel

L’un des grands atouts des traceurs GPS est de signaler en temps réel tout déplacement inhabituel. Dès que quelqu’un touche une ruche ou la soulève. Dans ce cas, le capteur envoie immédiatement un SMS à l’apiculteur qui utilise cette solution de surveillance. De même, les caméras qui complètent ce procédé peuvent prendre des photos. Ou encore déclencher des vidéos, dès qu’elles captent un mouvement suspect. Sur le marché, ce dispositif coûte environ 60 euros. Soit un dixième du prix d’une ruche volée. Par conséquent, pour les apiculteurs qui redoutent des agressions, cet investissement reste rentable.

Des systèmes de protection à faire connaître

Aujourd’hui, les jeunes producteurs de miel ne connaissent pas toujours l’aide numérique des apiculteurs. Ainsi, pour éviter qu’ils ne soient victimes de vols ou de destruction de ruches, les producteurs plus expérimentés les encouragent à s’équiper. De cette façon, ils veulent faire passer un message simple : plus les jeunes apiculteurs seront équipés, moins ils subiront de vols de ruches. Cela, grâce aux outils très efficaces que fournissent les technologies numériques.



Né à Paris le 12 Décembre 1981, Pierre Baron est un journaliste français. En 1999, à tout juste 19 ans, il débute une carrière de journaliste à News-York sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2005 à 2010. On le voit ensuite sur iTélé, entre 2011 et 2017 date à laquelle il intègre la rédaction du Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique NTIC.