Cette année, il n' y aura pas de Fête de la Musique à Strasbourg.

Pas de Fête de la Musique à Strasbourg : un protocole sanitaire trop strict ?

23038

Le 11 juin dernier, l’annonce qu’il n’y aura pas de Fête de la Musique à Strasbourg en 2021 est tombée. Ainsi, la municipalité écologiste alsacienne a annoncé qu’elle ne célébrera pas l’événement. Comme elle le fait d’habitude. Ce choix fait suite aux contraintes trop restrictives du protocole sanitaire.

Des mesures trop contraignantes

Cette année, il n' y aura pas de Fête de la Musique à Strasbourg, à cause du protocole sanitaire.

Cette année, il n’ y aura pas de Fête de la Musique à Strasbourg, à cause du protocole sanitaire.

A Strasbourg, comme l’année dernière, les représentations en plein air données dans l’espace public n’auront pas lieu. Cela, à cause d’un protocole sanitaire jugé trop strict, décidé par le ministère de la Culture. En effet, celui-ci impose que le public reste assis pendant les spectacles. Ce qui empêche toute déambulation spontanée. De même que les concerts des écoles de musique. Par ailleurs, ce protocole interdit aussi les concerts de rue. Tout comme dans les restaurants ou les bars. Enfin, le Pass sanitaire est obligatoire dans les lieux qui reçoivent plus de 1.000 personnes. Or, certains édiles jugent cette mesure beaucoup trop contraignante. Pour cette raison, il n’y aura pas de Fête de la Musique à Strasbourg.

Pas de Fête de la Musique à Strasbourg

Malgré l’annonce de Jean Castex de la fin du couvre-feu dès dimanche prochain, la décision strasbourgeoise sera maintenue. Donc, Strasbourg sera privée de musique dans ses rues, ce 21 juin. Pour la capitale alsacienne, ce choix est dû aux restrictions du protocole sanitaire, émanant du ministère de la Culture. Celles-ci limitant trop l’esprit de liberté qui anime normalement cet événement culturel.

Moins de concerts publics

En France, d’autres villes prendront sans doute la même décision que Strasbourg. Ainsi, Grenoble, Dax et Saint-Tropez, ou encore Forbach et Munster, préféreront aussi annuler cette fête. Comme elles l’ont déjà annoncé. Par la suite, ce report ne cessera que lorsque certains édiles estimeront que la Fête de la musique pourra se dérouler de façon vraiment festive. A l’inverse, dans la Capitale, cette fête sera quand même maintenue. Cependant, en limitant le nombre des représentations données en public. Notamment, grâce à de nombreux concerts retransmis en ligne.

  • Le Bulletin des Communes vous suggère aussi les informations du site du Service Public


Né à Blois le 22 novembre 1972, Thierry Dulac est un journaliste français. À tout juste 21 ans, il débute une carrière de journaliste à Londres sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2006 à 2009. On le voit ensuite sur iTélé, ancêtre de CNews, entre 2009 et 2011 date à laquelle il intègre le Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique Environnement.