La Convention citoyenne sera bientôt reçue à l'Elysée.

A l’Elysée : les membres de la Convention citoyenne seront bientôt reçus

14121

A l’Elysée : déjà des premières réponses

 

Le lundi 29 juin, les 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat auront rendez-vous à l’Elysée. Ainsi, ils pourront savoir comment le président Macron a réagi à certaines de leurs propositions.

 

Un premier échange attendu avec les membres de la convention citoyenne

Peu de temps après avoir défini les mesures qu’ils jugeaient utiles pour l’environnement, les 150 membres de la Convention citoyenne vont obtenir un entretien à l’Elysée. Il se déroulera avec Élisabeth Borne, la ministre de la Transition écologique et solidaire. Celle-ci devrait communiquer aux membres de la Convention les premières impressions du chef de l’Etat, concernant certaines de leurs suggestions. Notamment, pour qu’ils sachent si des applications seront réellement possibles. Concrètement, l’ensemble des propositions de la Convention citoyenne a été regroupé dans un épais document d’environ 300 pages. Ainsi, toutes ne pourront sans doute pas être abordées, lors de ce premier entretien.

Des membres de la convention citoyenne tirés au sort

A l’origine, la Convention citoyenne a été constituée après la crise des Gilets jaunes. Tirés au sort, ses 150 membres se sont d’abord informés auprès d’experts, afin de pouvoir formuler des choix étayés. De fait, ce lundi 29 juin, ils pourront obtenir une première réponse de l’exécutif à leurs propositions.

Un processus complémentaire des Municipales

A l'Elysée, Elisabeth Borne communiquera aux membres de la Convention citoyenne les premières réactions d'Emmanuel Macron.

A l’Elysée, Elisabeth Borne communiquera aux membres de la Convention citoyenne les premières réactions d’Emmanuel Macron.

Dernièrement, au cours d’une interview donnée sur France Info, Élisabeth Borne, s’est montrée favorable à la mise en place d’un référendum concernant ces propositions. Il faut rappeler qu’Emmanuel Macron avait déjà évoqué cette possibilité, dès le 10 janvier. Cela, au cours d’un débat qui lui avait permis de rencontrer les membres de la Convention. Depuis, dans les médias, le chef de l’Etat a plusieurs fois maintenu qu’il restait ouvert à cette possibilité. En effet, à ses yeux, ce type d’initiative citoyenne incarne l’expression d’une démocratie directe. Ainsi, ce processus bientôt discuté à l’Elysée pourrait se révéler complémentaire du déroulement habituel des Municipales. En répondant à des problématiques environnementales urgentes. De fait, ces questions s’imposent de plus en plus dans les préoccupations prioritaires des Français. L’avancée actuelle du parti écologiste Les Verts le prouve.

Des propositions pour un environnement plus vert

Parmi les principaux sujets sur lesquels la Convention citoyenne a travaillé, on notera la réduction des écrans publicitaires et des SUV. Surtout en milieu urbain. Par ailleurs, pour faire des économies d’énergie, la Convention propose de supprimer en grande partie les éclairages nocturnes et le chauffage des terrasses des restaurants. Ainsi que le renforcement de la rénovation thermique des bâtiments anciens. De plus, une proposition concerne des taxes plus lourdes à imposer aux aliments ultra-transformés. Enfin, l’usage abusif des semences OGM et des pesticides doit aussi être réduit.

Certaines surprises

L’un des thèmes abordés les plus à contre-courant sera sans doute la baisse du temps de travail. La Convention envisage de le ramener à 28 heures hebdomadaires. En revanche, un thème environnemental fort a été ignoré. A savoir l’aménagement des ressources nucléaires du territoire. A l’évidence, l’absence de toute proposition dans ce domaine constitue une lacune. Des thèmes vraisemblablement abordés à l’Elysée, lundi prochain.




Laisser un commentaire