Le stade 3 du Plan contre le coronavirus va sans doute être enclenché.

Stade 3 : une étape sans doute inévitable face au coronavirus

10555

Stade 3 : l’épidémie va encore progresser

Ce mercredi, Sibeth Ndiaye, porte-parole du Gouvernement, après un Conseil de défense organisé en présence d’Emmanuel Macron, a admis que le passage au stade 3 du Plan mené contre le coronavirus se précisait. Selon elle, éviter cette évolution « […] semble peu probable, malheureusement ».

Une nouvelle phase imminente

La crise sanitaire provoquée en France par l’épidémie croissante de coronavirus devrait bientôt déclencher une réaction, baptisée « stade 3 ». Cela, pour limiter la diffusion de la maladie sur le territoire. De fait, avant-hier, après une visite au Centre opérationnel de régulation et de réponse aux urgences sanitaires et sociales du ministère de la Santé, le président Macron a déclaré « qu’il avait pris la situation en main ». A ce jour, d’après les derniers sondages, les deux-tiers des Français se déclarent bien informés sur l’épidémie. Cependant, 58 % d’entre eux estiment que ce problème reste actuellement mal géré par l’exécutif. De plus, 48 % des Français avouent leur inquiétude persistante. Par conséquent, des mesures de protection plus radicales devraient rapidement être adoptées pour apaiser ces craintes. Tout en veillant à ne pas provoquer de mouvement de panique. Un équilibre délicat à trouver, que le Gouvernement va devoir gérer.

Une progression incontestable

Aujourd’hui, la progression du nombre de malades recensés est incontestable. Alors qu’ils étaient moins d’une vingtaine la semaine dernière, ils sont à présent 257. Avec quatre décès enregistrés. Pour l’instant, l’épidémie reste concentrée dans trois zones déterminées. A savoir l’Oise, le Morbihan et la Haute-Savoie. Néanmoins, depuis peu, le Haut-Rhin semble aussi être touché. En effet, dix personnes contaminées viennent d’y être hospitalisées. Cela, après s’être rendues il y a 15 jours à Mulhouse, dans un rassemblement religieux qui regroupait environ 2.000 personne. Ce nouveau foyer démontre que le stade 2, prévu pour enrayer la diffusion du virus, est à ce jour insuffisant.

Des premières mesures utiles

Cependant, les précautions déjà prises ont malgré tout été utiles. Elles ont permis de ne pas surcharger les hôpitaux, déjà confrontés à l’épidémie saisonnière de grippe. Cela leur a donné du temps pour mieux s’équiper. Et se tenir prêts à affronter le stade 3 du Plan de protection.

Une nouvelle stratégie

Passer au stade 3 du Plan contre l'épidémie de coronavirus semble désormais inévitable.

Passer au stade 3 du Plan contre l’épidémie de coronavirus semble désormais inévitable.

Pour les experts des infections de masse, passer au stade 3 pour protéger la population semble inévitable. Car le coronavirus se transmet par les voies respiratoires. Ce qui rend sa diffusion instable et plus problématique que s’il se transmettait par un contact physique. Ainsi, les mesures d’hygiène conseillées, comme ne plus se serrer la main ou éternuer dans son coude, vont vite se révéler insuffisantes. Car elles n’empêcheront pas que d’autres chaînes de transmission restent ouvertes. D’où la nécessité d’adopter de nouvelles mesures.

Moins de confinements

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le stade 3 ne devrait pas entraîner plus de confinements. Ainsi, cette mesure, aujourd’hui recommandée au domicile ou dans une commune touchée, devrait être remplacée par un contrôle accru des personnes les plus vulnérables. Donc, âgées ou fragiles. Ce qui implique qu’elles seront plus surveillées, en milieu hospitalier. Dans ce but, des établissements de soins supplémentaires seront sans doute réquisitionnés. De même, en ville, les médecins généralistes pourraient être encore plus sollicités. Cependant, les malades peu affectés pourront sans doute rentrer chez eux. Enfin, les isolements de quatorze jours jusqu’ici pratiqués seront vraisemblablement moins systématiques. Dorénavant, les initiatives pour résorber cette crise sanitaire nécessiteront une plus grande adaptation, en fonction de son évolution.




Laisser un commentaire