Réouverture des terrasses à Toulouse, le retour à une vie presque normale

Réouverture des terrasses à Toulouse, le retour à une vie presque normale

21448

Ce mercredi, pour honorer dignement la réouverture des terrasses, Toulouse a vu grand. Ainsi, dans la Ville rose, une dizaine de rues ont été fermées à la circulation. Et 500 terrasses obtiendront rapidement une surface étendue. Afin de pouvoir accueillir plus de clients, jusqu’au 30 septembre prochain.

Une joie immense, malgré les restrictions partielles

La réouverture des terrasses à Toulouse a permis aux habitants de retrouver une vie presque normale.

La réouverture des terrasses à Toulouse a permis aux habitants de retrouver une vie presque normale.

 

Hier, comme c’était à prévoir, la jauge obligatoire de 50 % maximum de la surface occupée, imposée aux cafetiers et aux restaurateurs, n’a fait que compliquer l’accueil des clients. Mais sans entamer leur enthousiasme ! En effet, enfin autorisés à revenir consommer en plein air, après une très longue attente, les Toulousains ont massivement répondu présents. D’autant plus que l’extension du couvre-feu à 21 heures a rendu cette réouverture des terrasses encore plus festive. Même si les tables des restaurants ne devaient pas excéder six clients. Par la suite, à partir du 9 juin, le couvre-feu devrait s’étendre jusqu’à 23 heures. Et la jauge des terrasses devrait passer à 100 % de leur capacité. En revanche, le seuil autour des tables restera de six personnes. Cependant, les restaurants et les bars pourront de nouveau servir à l’intérieur de leurs établissements. Toutefois, uniquement des clients assis. Et en respectant un protocole sanitaire strict. Ensuite, à partir du 30 juin, si les chiffres des contaminations ont continué à baisser, la fin complète du couvre-feu et des jauges pourrait s’appliquer.

Des dispositions spéciales prises pour la réouverture des terrasses à Toulouse

Dès la fin janvier, Toulouse avait déjà voté en Conseil municipal la prolongation de ses terrasses en ville. Cela, jusqu’au 30 septembre. Pour les emplacements devant servir à compenser les restrictions dues à la pandémie. Cependant, en respectant des règles de distanciation minimale, entre les tables et les chaises. Précédemment, 446 restaurants ont déjà profité de cette mesure. Bientôt, ce dispositif devrait rapidement s’étendre à 500 terrasses. Comme l’a dernièrement déclaré l’adjointe au maire Cécile Dufraisse, responsable de l’occupation du domaine public. Par ailleurs, Toulouse envisage aussi de fermer en centre-ville de nouvelles rues à la circulation. Cela, dans au moins huit artères supplémentaires, durant des créneaux horaires déterminés. Ainsi, il s’agirait de la rue des Trois-Journées, de la rue Denis Méliet, de la rue de l’Étoile, de la place de l’Estrapade, de la rue Réclusane, de la rue Mirepoix, des allées du Président Roosevelt et la rue Caminade. Une décision à suivre.