Progression du superéthanol : un biocarburant économique qui séduit

0
8001
La progression du superéthanol est nettement visible en France.

Progression du superéthanol : une ascension record

Le superéthanol E85, un agrocarburant routier moins cher, est en train de rencontrer un succès croissant auprès des automobilistes français. Ainsi, l’an dernier, ces volumes écoulés ont progressé de plus de 85 % dans l’Hexagone. Par ailleurs, comme il utilise de l’alcool agricole fait en France, il génère 9.000 emplois.

Une progression du superéthanol très prometteuse

La progression du superéthanol est régulièrement confirmée par tous les professionnels de cette filière. Pour preuve, son réseau de distribution a dernièrement progressé d’un tiers, sur l’ensemble du territoire. Pourtant, avec 34 millions de litres vendus, ce carburant plus économique ne totalise à ce jour que 3 % du marché français des essences. Face à ce carburant plus écologique, qui intègre jusqu’à 85 % de bioéthanol, le gazole continue d’occuper une place majeure. De fait, il représente 77 % des carburants routiers.

Un challenger tenace

Malgré cette concurrence, le superéthanol continue sa percée. Celle-ci s’était déjà manifestée en 2018, avec une avancée appréciable de 55 % de ses ventes. De quoi largement satisfaire l’association Collective du bioéthanol, qui regroupe tous les producteurs de betterave et de sucre, ainsi que le Syndicat des producteurs d’alcool agricole. Désormais, le réseau de distribution du superéthanol propose 1.740 stations-service. Soit 634 de plus en un an. Cela fait que sur l’ensemble du territoire, ce biocarburant est maintenant accessible dans 19 % des stations françaises.

Le carburant du pouvoir d’achat

La progression du superéthanol s'explique notamment par son prix attractif.
La progression du superéthanol s’explique notamment par son prix attractif.

En moyenne, actuellement, le superéthanol est proposé à la pompe à 0,69 € le litre. En effet, il a pour caractéristique d’être moins taxé que les autres carburants. Ainsi, cet avantage lui permet d’être présenté par les professionnels comme « le carburant du pouvoir d’achat ». De plus, par rapport à la protection de l’environnement, ce carburant agricole ne produit que 50 % du CO2 habituel. Et 90 % de particules en moins, comparativement aux essences d’origine fossile.

Un boîtier de conversion homologué

En plus, la progression du superéthanol s’est nettement accentuée depuis décembre 2017. De fait, à cette date, un arrêté a confirmé l’homologation du boîtier de conversion qui permet de modifier un véhicule pour qu’il roule au superéthanol E85. Ce boîtier et sa pose reviennent environ à 1.000 €. Aujourd’hui, huit véhicules à essence sur dix sont compatibles avec au moins l’un des treize boîtiers homologués par l’État. Enfin, cette modification peut bénéficier de subventions dans certaines villes et plusieurs régions. Dans dix d’entre elles, la carte grise est même offerte.

La spécificité du carburant SP95-E10

Le SP95-E10 est un carburant qui a la particularité de ne contenir qu’environ 10 % de bioéthanol. Cependant, depuis 2017, ce carburant est la première essence utilisée en France. L’année dernière, il a encore gagné près de trois points de parts de marché. En décembre dernier, cela l’a fait passer de 47,5 % à près de 50 %, dans l’éventail des carburants utilisés. Il peut être associé à la progression du superéthanol. du  Dans une période où la hausse des prix des carburants est une préoccupation centrale pour beaucoup de Français, le SP95-E10 possède de sérieux atouts. Ainsi, il est compatible avec 99 % des véhicules, et on peut l’obtenir dans 70 % des grosses stations. De plus, en moyenne, il coûte 4 à 5 centimes de moins que le SP95.