La Somme doit déclencher le Plan Grand Froid, pour protéger les personnes sans-abri.

Plan Grand Froid : la Somme protège les personnes sans-abri

18403

Plan Grand Froid : une nécessité fréquente en hiver

 

Dans la Somme, le Plan Grand Froid a dû être activé. Cela, en raison des températures négatives constatées dans la région. Particulièrement basses dans ce département. De fait, d’après les prévisions météorologiques, cette situation difficile devrait durer jusqu’à dimanche.

 

Un risque pour les sans-abris

Dans certaines régions, le Plan Grand Froid est une nécessité fréquente en hiver.

Dans certaines régions, le Plan Grand Froid est une nécessité fréquente en hiver. Ce Plan permet de mieux héberger les SDF.

Sur place, la nuit, les températures ressenties peuvent atteindre les moins 10 degrés. A cause de la vitesse du vent. Qui renforce encore la sensation de froid. Ce qui fait courir un vrai risque aux personnes sans-abri. Durant la journée, même sans descendre aussi bas, ce froid peut varier en ce moment entre moins 3 et moins 5 degrés. De plus, cette moyenne négative va rester constante dans la région pendant trois jours. Cela, sans interruption. Soit, pour les météorologistes, un niveau de températures classé jaune. D’où la décision de déclencher le Plan Grand Froid. Particulièrement utile et nécessaire.

Des mesures d’hébergement renforcées

Pour limiter les risques qu’engendrent les températures hivernales actuelles, la préfète de la Somme, Muriel Nguyen, a décidé de lancer le Plan Grand Froid. Celui-ci va mobiliser des structures départementales spécialisées. Très habituées à prendre en charge les personnes les plus fragiles. Notamment, celles qui se retrouvent sans domicile fixe. Ainsi, la Croix-Rouge et le SAMU social ont commencé à intensifier leurs maraudes. Afin de repérer d’éventuels SDF qui seraient en difficulté. Par ailleurs, à Amiens, cinquante-trois places d’hébergement supplémentaires ont été ouvertes. Au foyer La Passerelle, 7 rue de Rouen. Ainsi qu’au foyer AGENA, 5 rue Georges Guynemer. Dans la résidence Hélène Boucher. Enfin, tout riverain qui constaterait dans la rue qu’une personne sans-abri se trouve en difficulté peut le signaler au SAMU social. Simplement, en appelant le 115.