Plan Biodiversité : un programme qui se veut plus efficace.

En début de mois, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, a assisté au Congrès des Réserves Naturelles de France (RNF), en Charente-Maritime.

plan-biodiversite-protectionLors d’un discours, il a encouragé toutes les personnes présentes, engagées dans la protection de la Nature, à participer activement à l’élaboration de son futur Plan Biodiversité, qu’il devrait dévoiler avant cet été.

Très ambitieux, ce programme aura pour buts simultanés de : […] lutter contre les pollutions, inverser la tendance contre l’artificialisation des sols, et permettre à la nature de gagner du terrain, ou encore protéger les forêts et les océans au niveau mondial. »

Ce Plan devrait remplacer la stratégie nationale 2011-2020, adoptée en faveur de la biodiversité, afin d’atteindre de meilleurs résultats sur le terrain. Notamment en matière de protection des oiseaux, dont de nombreuses espèces continuent aujourd’hui à décliner dans des proportions alarmantes.

Par rapport à l’ébauche de ce nouveau Plan, le président des Réserves Naturelles de France, Michel Métais, a demandé au ministre, via un communiqué, de passer à l’action dès que possible.

Il considère en effet que la biodiversité doit : « […] être déclarée cause nationale, avec une véritable stratégie pour l’intégrer à toutes les politiques publiques en matière économique, sociale, culturelle ou éducative, et être dotée de moyens financiers à la hauteur des enjeux. »

Cette déclaration a été faite en accord avec trois autres gestionnaires d’espaces protégés, à savoir l’Association Rivages de France, la Fédération des Parcs Naturels Régionaux, et la Fédération des Conservatoires d’Espaces Naturels.

Ces encouragements sont porteurs, en creux, d’une critique adressée à l’égard de la politique gouvernementale, menée jusqu’à présent. Celle-ci a notamment permis, aux yeux de certains, une libéralisation injustifiée de l’urbanisme sur plusieurs littoraux, qui s’est ensuite révélée nuisible pour la protection de la Nature.

Ces décisions jugées arbitraires, prises en matière de construction, ont parfois paru incohérentes, voire contraires aux principes qui régissent les chartes des parcs nationaux.

Le nouveau Plan Biodiversité présenté par Nicolas Hulot devra évidemment tenir compte de ces critiques.