L'opération déconfinement prévue met Paris sous pression.

Opération déconfinement : des préparatifs précipités à Paris

13161

Opération déconfinement : un sentiment d’organisation bousculée

 

L’opération déconfinement qui se profile pour le 11 mai oblige tous les maires d’arrondissement de la Capitale à anticiper leurs futurs besoins. Cela, pour réussir à tenir l’objectif d’un redémarrage maîtrisé. Néanmoins, malgré tous leurs efforts, beaucoup de paramètres majeurs demeurent encore inconnus.

 

Une échéance dangereusement proche

Alors que l’opération déconfinement se rapproche à grands pas, Rachida Dati, candidate LR à la Mairie de Paris, constate avec amertume « Aujourd’hui, nous ne sommes consultés sur rien, et même pas écoutés dans nos retours de terrain. » Elle ajoute « Pour être efficace, la politique de déconfinement doit être adoptée à l’échelon le plus local. » Ainsi, à ses yeux, cet échelon est « la mairie d’arrondissement ». Par conséquent, à son avis, « […] il faudra que les mairies d’arrondissement soient pleinement associées à la stratégie de déconfinement parisienne. » De son côté, Delphine Bürkli, maire du IXe, rejette pour l’instant toute rivalité politique. Pour elle, ce qui compte aujourd’hui « […] c’est d’être pragmatique, afin de répondre aux besoins divers et variés des gens. » Une attitude qui impose de savoir faire des choix rapides, mais surtout vraiment utiles.

Le casse-tête de la réouverture des écoles

Vue aérienne de la tour Eiffel concernant une opération déconfinement de Paris de Paris

Paris se prépare comme elle peut à vivre l’opération déconfinement du 11 mai.

Cette volonté du Gouvernement de rouvrir les écoles va soulever de nombreuses difficultés pour les élus parisiens. Cela, dans chaque arrondissement. Car ce redémarrage va forcément prendre du temps. De plus, les aménagements à prévoir pour occuper le temps périscolaire et l’organisation des locaux concernés va poser de nombreux problèmes sanitaires. Sans parler des consignes de sécurité à faire respecter dans les cantines. De fait, de l’avis de Jérôme Coumet, maire du XIIIe, avec la meilleure volonté, « On ne se dirige pas vers une rentrée normale. » Ainsi, la réduction du nombre d’élèves par classe, avec un maximum d’une quinzaine, sera délicate à mettre en place. Pour y parvenir, tous les directeurs d’école sont déjà en train de réfléchir à toutes les ressources possibles.

Un projet de création de pistes cyclables

L’une des inconnues du futur déconfinement dans la Capitale concerne l’utilisation à venir des transports en commun. En effet, la crainte d’une promiscuité forcée pourrait bientôt provoquer un nouveau problème de pollution, au coeur de l’opération déconfinement. A savoir, l’utilisation accrue des voitures, choisies pour se protéger des contaminations possibles. Cette éventualité préoccupe déjà différents maires d’arrondissement. Ainsi, circuler en vélo pourrait alors devenir une alternative séduisante. D’ailleurs, dans cette perspective, Delphine Bürkli, membre du Conseil d’administration du Club des Villes Cyclables, a commencé à réfléchir à un Plan Vélo.

De fait, cette administratrice d’Île-de-France Mobilités pourrait bientôt proposer des solutions pour rouler plus facilement à bicyclette à Paris. De son côté, Anne Hidalgo a aussi annoncé la création de pistes cyclables. Celles-ci pourraient soulager la fréquentation de trois lignes de métro : la 1, la 4 et la 13. Il faut savoir qu’en Île-de-France, plus de 9 millions de déplacements quotidiens s’effectuent en transports en commun. Or, idéalement, dans le métro, il faudrait pouvoir ramener ce chiffre à seulement un million d’usagers par jour.