DERNIERES INFORMATIONS
Search
Un nouveau programme de l’ADEME veut promouvoir des mesures anti-carbone plus efficaces

Nouveau programme de l’ADEME : des mesures anti-carbone efficaces

24797

Un nouveau programme de l’ADEME vient d’être lancé. Il part du principe qu’actuellement les collectivités sont globalement responsables d’environ 15 % des émissions de gaz à effet de serre. Cela, en raison de leurs activités quotidiennes. Par exemple, les conséquences de la circulation routière, de l’éclairage public ou de la gestion de divers déchets. De plus, si l’on prend aussi en compte les conséquences de choix inadaptés de certaines collectivités, leur impact sur les émissions de carbone peut parfois atteindre 50 %.

Appliquer une stratégie globale

Un nouveau programme de l’ADEME veut promouvoir des mesures anti-carbone plus efficaces auprès des collectivités.

Un nouveau programme de l’ADEME veut promouvoir des mesures anti-carbone plus efficaces auprès des collectivités.

Ce constat étant admis, les collectivités se doivent de montrer l’exemple dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Notamment, en s’efforçant d’éviter d’accentuer la dégradation de l’environnement. Pour y parvenir, elles doivent faire en sorte d’adapter les territoires au changement climatique en cours. Consciente de cet enjeu, l’ADEME vient de présenter aux collectivités une stratégie globale. Celle-ci permettant de favoriser la transition écologique. Cela, en appliquant une dynamique constante, grâce au programme baptisé. Celui-ci s’appuie sur deux nouveaux labels, nommés respectivement Climat-Air-Energie et Economie circulaire. Comme l’explique Arnaud Leroy, Président de l’ADEME, cette stratégie devrait permettre de renforcer le rôle de conseil de l’Agence. Entre autres, en encourageant de façon continue toutes les démarches innovantes.

Le nouveau programme ADEME : le rôle essentiel des collectivités

Un récent rapport annuel du Haut Conseil pour le Climat a révélé que les Établissements Publics de Coopération Intercommunale étaient déterminants pour mener des actions favorables au climat. Notamment, parce qu’ils peuvent jouer un rôle direct sur l’aménagement des territoires. De même que sur leur développement économique ou l’organisation de leur mobilité. A terme, cela peut entraîner de fortes conséquences anti-carbone. Par ailleurs, 44 % des Français interrogés, qui habitent dans des localités comptant plus de 20.000 habitants, déclarent avoir comme priorité la protection de l’environnement. Ce qui démontre que la transition écologique leur importe beaucoup. Par conséquent, les collectivités ont un rôle majeur à jouer pour inciter les citoyens, les associations et les acteurs économiques locaux à devenir de plus en plus responsables. C’est précisément ce que le nouveau programme de l’ADEME veut permettre.