DERNIERES INFORMATIONS
Search
Avec une limite de vitesse des trottinettes plus réduite, Dijon veut limiter le nombre des accidents.

Limite de vitesse des trottinettes : Dijon veut freiner les abus

24783

A Dijon, en raison d’accidents trop fréquents, la limite de vitesse des trottinettes électriques est désormais fixée à huit kilomètres/heure. En effet, depuis 2018, la ville a observé une hausse préoccupante d’incidents dont elles sont responsables. Le but de cette limitation est de parvenir à pacifier les relations entre les automobilistes et les usagers de ces deux-roues, ainsi qu’avec les piétons.

Une mesure préventive

Avec une limite de vitesse des trottinettes plus réduite, Dijon veut limiter le nombre des accidents en centre-ville.

Avec une limite de vitesse des trottinettes plus réduite, Dijon veut limiter le nombre des accidents en centre-ville.

Dorénavant, en centre-ville, les Dijonnais font pouvoir profiter d’une mesure importante prise par leur mairie. Ainsi, sur place, la limite de vitesse des trottinettes électriques mises en libre service ne devra plus dépasser les huit kilomètres/heure. Au total, ce changement va concerner une flotte de quatre-vingt engins. L’objectif de cette restriction est de mettre un terme à l’augmentation des accidents enregistrée depuis les trois dernières années. En effet, les incidents recensés sont passés d’un seul cas en 2018 à quatorze l’année dernière.

Une reconduction probable de la limite de vitesse des trottinettes

Ce choix de la municipalité dijonnaise intervient au moment où elle allait renouveler le permis d’exploitation de ces trottinettes, jusqu’alors accordé à la société locale Ireine. Pour conserver ce marché, cette entreprise de location s’est déclarée prête à respecter la nouvelle limitation. Par conséquent, cela devrait lui permettre d’obtenir la reconduction de son contrat, signé à l’origine en 2019. Laurent Harabeitian, le cofondateur d’Ireine, n’a pas été surpris par cette restriction de vitesse. D’ailleurs, il l’avait même anticipée, sachant que le maximum autorisé de vingt kilomètres/heure restait potentiellement dangereux. Un plafond pourtant inférieur aux vingt-cinq kilomètres/heure permis dans d’autres agglomérations.

Une limitation qui pourrait s’étendre

En pratique, le maximum de huit kilomètres/heure s’applique désormais en centre-ville de Dijon. Cela, grâce à un contrôle effectué par GPS, via une application spécifique. Cependant, dans un premier temps, cette limite ne s’appliquera qu’à la flotte des engins gérée par la société Ireine. Ce qui permettra aux particuliers de continuer à rouler en ne dépassant pas les vingt-cinq kilomètres/heure permis par le code de la route. Sur le territoire, la choix d’imposer une limite de vitesse des trottinettes ne concerne pas que Dijon. Pour exemple, dans la Capitale, la mairie pourrait bientôt décider de restreindre la vitesse de ces deux-roues en libre-service à dix kilomètres/heure. En effet, en 2020, près de trois-cent-cinquante accidents liés à la circulation des trottinettes ont eu lieu à Paris.