DERNIERES INFORMATIONS
Search
Le bilan carbone des déchets ménagers

Le bilan carbone des déchets ménagers en France et l’impact de la surconsommation

888

Le bilan carbone des déchets ménagers. Les images de Paris envahie par les ordures ménagères lors de la grève des éboueurs ont mis en évidence le gâchis engendré par la surconsommation dans notre société moderne. Les déchets ménagers, qui ne représentent qu’une partie du problème, ont un impact significatif sur l’environnement.

Greenly s’est intéressé à cette question en analysant la production de déchets ménagers et leurs émissions de CO2.

Les chiffres de la production de déchets en France

Le bilan carbone des déchets ménagersSelon l’ADEME, les déchets ménagers représentaient 39 millions de tonnes en 2018, tandis que les déchets issus des entreprises et du secteur de la construction s’élevaient respectivement à 63 et 240 millions de tonnes. Greenly s’est concentré uniquement sur les déchets ménagers pour son étude, mettant en lumière l’ampleur du problème.

Le bilan carbone des déchets ménagers et gestion des déchets

En France, les déchets sont gérés de différentes manières : 36% sont destinés aux décharges, 30% sont incinérés, 20% sont valorisés par le recyclage et 14% sont traités biologiquement, par le compostage ou la méthanisation des déchets organiques. La diversité des méthodes de traitement souligne la complexité de la gestion des déchets ménagers.

Quel est Impact environnemental des déchets ménagers ?

D’après le CITEPA, le traitement centralisé des déchets en France a généré environ 14,7 millions de tonnes d’équivalent CO2 (tCO2e) en 2020, soit 216 kgCO2e par habitant pour les 68 millions de Français. Cela montre que les déchets ménagers ont un impact environnemental considérable, même lorsqu’ils sont correctement traités.

Le bilan carbone des déchets ménagers. Lutter contre la surconsommation

Le bilan carbone des déchets ménagersPour réduire l’impact environnemental des déchets ménagers, il est essentiel de lutter contre la surconsommation et de promouvoir des pratiques de consommation plus durables.

Les consommateurs peuvent adopter des habitudes telles que la réduction de leurs achats d’emballages à usage unique, le choix de produits recyclés ou recyclables, et le compostage des déchets organiques à domicile.

Et, c’est ainsi que pour aller plus loin dans la réduction de l’impact environnemental des déchets ménagers, il est également crucial de sensibiliser le public et les entreprises aux enjeux environnementaux et d’encourager l’adoption de comportements écoresponsables.

Des campagnes d’information, des initiatives locales et la mise en place de réglementations visant à réduire les déchets à la source peuvent contribuer à cette prise de conscience.

Il est important de soutenir l’innovation dans le domaine de la gestion des déchets

Il est important aussi d’encourager les technologies permettant de réduire les émissions de CO2 liées au traitement des déchets. Investir dans la recherche et le développement de solutions durables pour la gestion des déchets ménagers peut contribuer à réduire leur impact sur l’environnement.

Il est essentiel que les gouvernements, les entreprises et les citoyens travaillent ensemble pour mettre en place des stratégies efficaces visant à minimiser la production de déchets et à améliorer leur gestion.

En combinant les efforts de tous les acteurs concernés, nous pouvons progresser vers un avenir plus durable et moins dépendant de la surconsommation.



Avatar photo

Née le 16 Janvier 1982, Laurence Laporte fait ses études à l'Institut d'études politiques puis au Centre de formation des journalistes (CFJ) à Paris, elle exerce son métier dans divers journaux à gros tirage, puis en, en 2019 elle devient éditorialiste au "Bulletin des Communes" et se consacre entièrement à l'écriture.