Proposition des Départements de France

Inflation à géométrie variable et collectivités : Une problématique majeure !

664

Inflation à géométrie variable et Collectivités. L’annonce récente de la revalorisation du point d’indice des fonctionnaires a suscité des préoccupations majeures. François Sauvadet, président des Départements de France, exprime son inquiétude. Il fait référence à une inflation à géométrie variable. Cette situation met en lumière le déséquilibre entre les dépenses obligatoires des collectivités et les dotations de l’État.

Dans ce contexte, il est nécessaire d’analyser la situation en profondeur. Le but ? Trouver une solution équilibrée pour gérer l’impact financier sur les collectivités.

Inflation à géométrie variable et budget : Un déséquilibre financier

Inflation à géométrie variableLe contexte inflationniste pèse sur le budget des collectivités. Une augmentation en cours d’année du point d’indice déséquilibre les finances des départements. Les plans de financement doivent être revus, augmentant les tensions.

Les conséquences financières

Cette mesure, effective au 1er juillet, impacte fortement les budgets locaux. Dans un contexte déjà tendu, elle représente une hausse de près de 150 millions d’euros sur 2023 et 300 millions en année pleine pour les départements.

L’État et l’inflation : Un traitement inéquitable

Selon François Sauvadet, l’État applique un traitement inéquitable de l’inflation. Alors que le salaire des fonctionnaires augmente, les dotations aux collectivités ne suivent pas. Cette situation insoutenable met les départements dans une position délicate.

Inflation à géométrie variable

Les dépenses augmentent, pas les dotations

La situation est d’autant plus complexe que les départements assument plus de la moitié du financement des Allocations Individuelles de Solidarité (AIS). Cela représente plus de 10 milliards d’euros annuels. Les conséquences sont graves pour les départements les plus fragiles, et mettent en péril leur capacité d’action collective et d’investissement.

Inflation à géométrie variable. Un appel à l’État : Assumer les conséquences

François Sauvadet appelle l’État à assumer les conséquences de ses décisions. Il est essentiel de considérer l’inflation aussi bien pour les charges et allocations de solidarité que pour les dotations de l’État.

Proposition des Départements de France : Un calendrier de travail

Proposition des Départements de FranceFace à cette situation, l’association des Départements de France demande la mise en place d’un calendrier de travail. Cela permettra de préparer les décisions budgétaires en amont et d’envisager leurs incidences sur les budgets primitifs.

L’inflation à géométrie variable pose un défi important pour les collectivités. Il faut assurer une répartition équitable des charges et des ressources. L’appel de François Sauvadet à l’État marque un pas vers ce changement. Il est essentiel d’adopter une nouvelle méthode de travail. Cette méthode devrait tenir compte des conséquences de l’inflation sur les finances locales.

L’avenir des collectivités dépend d’une telle démarche.



Avatar photo

Né à Paris le 12 Décembre 1981, Pierre Baron est un journaliste français. En 1999, à tout juste 19 ans, il débute une carrière de journaliste à News-York sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2005 à 2010. On le voit ensuite sur iTélé, entre 2011 et 2017 date à laquelle il intègre la rédaction du Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique NTIC.


Plugin WordPress Cookie par Real Cookie Banner