DERNIERES INFORMATIONS
Search
Le Nouveau Logo De Handi Sup Auvergne

Handi-Sup Auvergne : une association engagée depuis 25 ans

2615

Handi-Sup Auvergne : promouvoir l’emploi des personnes handicapées

Handi-Sup Auvergne a commencé comme une modeste association. A ses débuts, elle s’est efforcée d’aider au quotidien tous les étudiants handicapés. Les lycéens comme les jeunes diplômés. Son rôle leur a permis de rechercher des stages qualifiants et des emplois. Handi-Sup Auvergne est implantée depuis plus de 25 ans dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Progressivement, son rôle est monté en puissance. Désormais, du lycée à l’insertion professionnelle, elle a déjà soutenu plus de 200 personnes dans leurs parcours professionnels.

La nécessité d’un accompagnement

Lancée en 1993 par deux infirmières et quelques étudiants déterminés, l’association Handi-Sup Auvergne voulait aider des étudiants handicapés. Elle a commencé sur le campus universitaire des Cézeaux, à Aubière. Son action est bénévole. Elle s’est mise en place avant la loi de février 2005, portant sur la création de référents-handicap dans les universités. Ces membres savent qu’il faut accompagner les étudiants en situation de handicap.

Des solutions adaptées

Face à une demande croissante, l’association Handi-Sup Auvergne a réussi à persuader les financeurs de recruter un chargé de mission. Ainsi, le but était de renforcer son action.  Avec pour objectif d’aider les étudiants à obtenir des diplômes. Ensuite, de les faire embaucher. Durant les premières années, Handi-Sup Auvergne a été soutenue par l’AGEFIPH. Ses efforts ont alors bénéficié de moyens plus importants. De plus, sa légitimité a été reconnue par le Conseil Départemental du Puy-de-Dôme. Par la suite,  le Conseil Régional Auvergne a suivi. Aujourd’hui, c’est toute la région Auvergne-Rhône-Alpes qui reconnaît son travail.

Le Service d’Accompagnement à la Vie Sociale

L’affiche du prochain Forum Régional Emploi Handicap de mars 2019.

Actuellement, de plus en plus d’étudiants ayant un handicap accèdent à des études supérieures. Pour leur aider à accomplir leur projet, et satisfaire leur besoin d’autonomie, l’association Handi-Sup Auvergne a créé le Service d’Accompagnement à la Vie Sociale. Le Conseil Départemental du Puy-de-Dôme le finance. Il permet d’aider tous les étudiants voulant suivre des études supérieures. Cette assistance peut s’appliquer à des domaines très divers. Par exemple, le soutien psychologique, des démarches administratives ou la gestion d‘un budget.

Un Forum en mars 2019

Le prochain Forum Régional Emploi Handicap, organisé à Clermont-Ferrand, permettra durant une journée de rencontrer des entreprises sensibles à la question du handicap. Cet événement est devenu désormais un rendez-vous incontournable pour tous les référents-handicap, en Auvergne et dans toute la France. Cette année, de nombreux exposants, représentant des entreprises, des associations et des organismes de formation, accueilleront les visiteurs. Ce Forum aura lieu le mercredi 20 mars 2019. Enfin, cet événement se déroulera à Polydome Clermont-Ferrand, place du 1er Mai.

 Pour tout renseignement : association Handi-Sup Auvergne – CCI Formation – 14 rue Jean Claret, 63000 Clermont-Ferrand. Tél. : 04.43.55.04.55 – Mail : direction@handisupauvergne.org

  • Nous vous invitons à lire également notre article sur la situation d’emploi des travailleuses en situation de handicap
  • Le Bulletin des Communes vous suggère également  le site de l’association


Avatar photo

Jean Jacques Alvo a découvert sa vocation pour le journalisme après un séjour formateur de deux ans aux États-Unis. Il débute sa carrière dans la presse écrite, où il acquiert une solide expérience. En 2001, il accède à une position de premier plan en prenant la direction de la rédaction du Bulletin des communes. Sous son impulsion, il redéfinit la ligne éditoriale du bulletin pour mieux répondre aux besoins des élus, ainsi qu'à ceux des cadres et agents des collectivités locales et territoriales. Il réalise des articles de fond et des interviews de terrain afin de remonter à l'échelon national les bonnes pratiques locales, pouvant apporter une aide précieuse à la prise de décision pour d'autres élus confrontés aux mêmes défis sur leur territoire.