google-assistant-multilingue

Google Assistant va devenir encore plus multilingue

Google Assistant va devenir encore plus multilingue

860

Google Assistant se perfectionne en langues étrangères.

Dans quelques mois, Google Assistant va être considérablement amélioré. L’assistant virtuel sera en effet bientôt capable de comprendre une trentaine de langues, contre huit actuellement, et il deviendra compatible avec plus de 95 % des smartphones fonctionnant sous Android.

 

google-assistant-multilingueL‘évolution de cet appareil va le placer nettement en tête, par rapport à ses équivalents conçus par Amazon et Apple, seulement capables pour l‘instant de comprendre l’Anglais. D’ici la fin de l’année, on pourra le piloter en lui demandant d’effecteur des tâches en Thaïlandais, en Danois, en Néerlandais, en Norvégien, en Suédois et en Hindi. Ces langues supplémentaires devraient évidemment lui donner accès à de nouveaux marchés, plus ciblés. Google a annoncé que son assistant allait aussi pouvoir soulager ses propriétaires de gestes simples, comme celui de programmer un rappel, de prendre un rendez-vous, ou de vérifier l’état des ampoules connectées dans une habitation. En dotant son appareil de capacités supérieures, permises par l’intelligence artificielle, Google affirme son intention de prendre la première place dans le secteur émergent des assistants virtuels.



Né à Paris le 12 Décembre 1981, Pierre Baron est un journaliste français. En 1999, à tout juste 19 ans, il débute une carrière de journaliste à News-York sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2005 à 2010. On le voit ensuite sur iTélé, entre 2011 et 2017 date à laquelle il intègre la rédaction du Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique NTIC.