L'association Gestes Propres lutte contre les incivilités qui polluent les mers.

Gestes Propres : pour des vacances d’été plus responsables

14460

 Gestes Propres : une association contre la pollution marine

 

Alors que malheureusement certains vacanciers français ont déjà montré leur incivilité, durant ces premières semaines, l’association Gestes Propres repart en campagne. Cette fois, contre les déchets jetés n’importe où. Notamment sur le littoral et en mer. Cela, pendant tout l’été.

 

Quatre campagnes en cours

Actuellement, l’association de protection de l’environnement Gestes Propres mène quatre campagnes nationales de sensibilisation. Celles-ci utilise à la fois des supports digitaux, les réseaux sociaux, et des affiches physiques. Visibles dans de nombreuses rues de France. L’une de ces campagnes lutte contre une nouvelle pollution, due à la Covid-19. A savoir, les abandons sauvages de masques et de gants de protection. Une deuxième concerne le recyclage. A l’aide de ce message « Il était une fois… ». Cette campagne encourage en effet à donner une seconde vie à tous les déchets recyclables. Enfin, les deux autres combats de Gestes Propres veulent atténuer la forte nuisance des déchets marins. En priorité, ceux qui sont d’abord jetés au sol. En effet, ils finissent ensuite dans la mer pour 80 % d’entre eux.

De fait, cette campagne utilise un visuel marquant, presque enfantin. Une affiche qui affirme « Les Sirènes n’existent pas, les poubelles si. ». Enfin, le quatrième combat de Gestes Propres concerne la navigation de plaisance. Plus précisément, la fâcheuse habitude qu’ont certains plaisanciers de jeter des déchets par-dessus bord.

Renforcer un geste élémentaire

Cette opération éducative de Gestes Propres s’intitule « Je navigue, je trie ». L’agence de publicité Les Présidents a réalisé cette campagne. En s’appuyant sur le parrainage de l’Association des Maires de France et des Présidents d’intercommunalité. Ainsi que celui du Ministère de la Transition Écologique et de l’entreprise de recyclage CITEO. Désormais, son but est de sensibiliser les Français sur les effets dramatiques des déchets sauvages. Pour au final renforcer un geste élémentaire : se servir plus souvent des poubelles.

Un drame marin qui commence sur terre

une cannette laissée sur la plage un des gestes propres à enseigner

L’association Gestes Propres veut sensibiliser chacun à la protection des mers et des littoraux.

Aujourd’hui, on sait que de nombreux fonds marins hébergent de multiples détritus en tout genre. Cette triste réalité se cache sous la surface des océans. Ce qui n’empêche pas certains de continuer à jeter en mer divers déchets. Souvent dangereux. Ainsi, des matières plastiques, des mégots, des résidus industriels continuent de polluer la faune et la flore sous-marine. Or, il faut savoir que ces déchets toxiques ont parfois voyagé pendant plusieurs centaines de kilomètres avant d’arriver en mer. Cette triste réalité finit par aboutir au fameux et immense « Septième continent ». Fait uniquement de divers plastiques. En majorité, ces matières proviennent de simples gestes de négligence. A l’origine, ces détritus auraient dû remplir des poubelles. Ce que veut faire savoir l’association Gestes Propres.

Une sensibilisation plus que nécessaire

Pour empêcher ces multiples agressions de l’environnement, délétères pour notre planète, il faut rendre automatiques les bons gestes. En éduquant chaque maillon d’une chaîne. Ensuite, celle-ci deviendra plus responsable. De fait, ces principaux maillons sont les citoyens, les industriels, les collectivités locales et le Gouvernement. Sans une mobilisation globale, aucune réelle amélioration ne se produira. C’est le credo de l’association Gestes Propres.