Bruno Le Maire tient à maintenir la réforme des retraites

Future réforme des retraites : une mesure impérative pour Bruno Le Maire

18302

Future réforme des retraites : une question qui reste d’actualité

 

Pour Bruno Le Maire, dès la fin de la crise sanitaire actuelle, la question d’une future réforme des retraites restera nécessaire. En effet, selon lui, ce sujet demeure d’actualité. Comme il l’a clairement précisé samedi dernier. Lors d’une interview sur BFMTV.

 

Une réforme à poursuivre

Pour Bruno Le Maire, une future réforme des retraites reste un sujet d’actualité.

Pour Bruno Le Maire, une future réforme des retraites reste un sujet d’actualité.

Une fois la crise sanitaire terminée, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire estime qu’il faudra à nouveau tenir les finances publiques. Ainsi, il faudra mettre en place une future réforme des retraites. Car, comme le ministre l’a expliqué, malgré les bouleversements de ces derniers mois, ces contraintes ne doivent pas faire oublier que « […] la réalité a la vie dure […] ». Cette remarque s’appliquait directement au système des retraites français. Qui, pour que le pays conserve une protection sociale généreuse, devra admettre « […] qu’on accepte tous ensemble de travailler davantage. » Ce qui imposera à l’exécutif des contraintes. Pour continuer à gérer un « […] certain nombre de choses qui doivent rester dans nos grandes orientations politiques. »

Un chantier inachevé

Selon Bruno Le Maire, aujourd’hui, la question du travail en France reste un chantier inachevé. Car, à son avis, « nous sommes […] le pays développé qui travaille le moins. » Par ailleurs, l’Hexagone serait également « […] le pays qui a le système de protection sociale qui est parmi les plus généreux. » Or, pour le ministre de l’Economie, ce cumul n’est simplement « plus tenable ». D’ailleurs, il considère même que « […] les Français le savent. » Par conséquent, une future réforme des retraites, amorcée avant le Covid, devra se poursuivre. Cela, « dès que la crise économique sera derrière nous. » Et dès que “[…] la croissance sera de retour […]”.

Une dette à rembourser absolument

Par la suite, pour rembourser l’importante dette de la pandémie, des dispositions devront être prises. Car, comme l’a expliqué Bruno Le Maire, il ne veut absolument pas être « […] le premier ministre des Finances qui déclarera que notre dette, on ne la remboursera pas. » Cette volonté affirmée va à l’encontre des thèses actuelles de certains économistes. Thèse en faveur de l’annulation de la dette publique du pays. Elle permettrait ainsi de mieux affronter les futures conséquences sociales de la pandémie. Or, pour Bruno Le Maire, il faudra de toutes façons rembourser cette dette. Car, comme il l’a expliqué, « […] si vous voulez que les gens continuent à vous prêter de l’argent, il faut leur donner une garantie, une seule : vous les rembourserez. » De fait, c’est grâce à ce principe qu’en ce moment « […] on protège les Français, on protège les salariés, on protège les entreprises […] ».