Chammes nouvelle centrale

Une centrale photovoltaïque va être construite sur un ancien site d’enfouissements de déchets

26861

Enfouissements de déchets, les centrales photovoltaïques et leurs modules solaires sont de plus en plus privilégiés pour produire une électricité fiable et durable. À Chammes, un ancien site d’enfouissement de déchets va laisser place à ce modèle de centrale écologique.

Caractéristiques de la nouvelle centrale de Chammes

enfouissements de déchetsLes meilleurs endroits pour les panneaux solaires sont les toitures, les parkings recouverts de bitume ou les grands terrains vides. La centrale à construire dans la communauté des communes des Coëvrons répond à ces critères. Un grand projet électrique va bientôt y voir le jour à Chammes. L’entreprise Valeco, experte du développement des énergies renouvelables et reconnue dans l’hexagone, envisage d’y construire une nouvelle centrale photovoltaïque en 2023. C’est un ancien site d’enfouissement des déchets qui a été retenu pour abriter le projet. 200 000 tonnes d’ordures ont été broyées et enfouies sur ce site durant 30 ans. Les plaques solaires seront posées au-dessus de la terre, sans avoir à toucher la couche géotechnique qui protège les déchets.

Un investissement de 4 millions d’euros sera effectué pour la construction de la centrale. 25 000 mètres carrés de panneaux y seront placés pour une production de plus de 10 mégawatts. L’objectif est de produire l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 1300 foyers.

Avantages de la centrale pour la ville de Chammes et ses environs

enfouissements de déchetsLa reconversion d’un ancien site d’enfouissements de déchets en producteur d’électricité est le premier avantage à souligner. Ensuite, cette nouvelle centrale apportera énormément de bénéfices à cette région. Les particuliers et professionnels disposeront d’une nouvelle source d’énergie fiable. Celle-ci répond aux normes écologiques, contribuant ainsi à la réduction des émissions de CO2. Ce type de centrale nécessite un coût de fonctionnement très faible. Elle mobilise une faible main d’œuvre et constitue une source d’énergie inépuisable. La qualité des matériaux durables sera certifiée en vue de garantir une production sur le long terme. Cette solution d’électrification est silencieuse. Aucune pollution sonore ne serait à noter.

L’électricité est source de développement. C’est la première donnée dont ont besoin les entreprises. Elles pourront alors s’y installer et créer de nouveaux emplois, ce qui contribuera au développement de la région.

Éclosion de projets de centrales photovoltaïques dans l’hexagone

Le passage des sources d’énergie thermique aux sources d’énergie verte est totalement enclenché. La centrale de Chammes s’inscrit dans cette vision. Beaucoup de projets du genre verront le jour en France. Une centrale de plus grande envergure sera lancée à Gien dans le département du Loiret par le groupe Total Énergies. Elle aura une capacité de 54 mégawatts, soit la consommation électrique de 38 000 foyers.

Nous vous invitons à lire également notre article sur le plan consacré à l’énergie solaire



Née le 16 Janvier 1982, Laurence Laporte fait ses études à l'Institut d'études politiques puis au Centre de formation des journalistes (CFJ) à Paris, elle exerce son métier dans divers journaux à gros tirage, puis en, en 2019 elle devient éditorialiste au "Bulletin des Communes" et se consacre entièrement à l'écriture.