chantier-base-nautique-dijon

Le chantier du lac de Kir à Dijon est lancé, un projet plus respectueux de l’environnement !

28490

Le chantier du lac de Kir à Dijon. C’est dans la perspective des Jeux olympiques et paralympiques que la ville de Dijon se prépare de toutes les manières possibles afin de devenir un centre digne de ce nom pour accueillir cet événement. Le moins que l’on puisse dire est que Dijon est une métropole bien positionnée pour cela grâce à la future base nautique du lac de Kir qui sera livrée d’ici à l’horizon de l’année 2024.

En effet, il s’agit d’un grand chantier estimé à huit millions d’euros et qui vient juste d’être lancé grâce à la pose de la première pierre il y a très peu de temps. Si on continue sur cette lancée, on verra un centre d’entraînement de dernière génération sur ce territoire qui fera la fierté de la région. On vous en dit plus sur ce sujet d’actualité dans cet article !

Lancement du chantier du lac de Kir

Cette semaine a été très intéressante à la métropole de Dijon qui a assisté au lancement du chantier du lac de Kir et à la réhabilitation de sa base nautique. Il s’agit d’un plan d’eau artificiel créé en France il y a plus d’une soixantaine d’années de cela et au niveau duquel on vient juste de poser la première pierre.

La rénovation du lac de Kir est notamment connue pour être un projet de grande importance, dans la mesure où cela a coûté à l’État près de huit millions d’euros, une somme monstrueuse qui devra permettre de tout refaire pour donner lieu à un centre d’entraînement complet.

Le chantier du lac de Kir à Dijon, un projet plus respectueux de l’environnement

Selon les déclarations faites par les chargés du projet et les services de Bourgogne Invest, l’agence locale de développement économique de manière officielle le 13 janvier dernier, il existe au niveau du lac de Kir un bâtiment datant de la même époque qui devra être totalement rasé et détruit pour être remplacé par un nouvel équipement beaucoup plus fonctionnel et surtout, plus écologique.

Ainsi, le projet en question devra être réalisé en partant de quelques bonnes résolutions afin que la future base nautique soit plus respectueuse vis-à-vis de la nature sous plusieurs aspects, dont on cite :

  • Le bon choix des matériaux utilisés ;
  • le type de consommations énergétiques.

Pour ce qui est du premier point, on précisera que la construction des infrastructures se fera avec du bois en grande partie, avec une intégration paysagère époustouflante très réussie.



Avatar photo

Née le 16 Janvier 1982, Laurence Laporte fait ses études à l'Institut d'études politiques puis au Centre de formation des journalistes (CFJ) à Paris, elle exerce son métier dans divers journaux à gros tirage, puis en, en 2019 elle devient éditorialiste au "Bulletin des Communes" et se consacre entièrement à l'écriture.