logo de la déchèterie fluviale: Trier mes déchets? Au quai!

Déchèterie fluviale : le choix de la Métropole de Lyon

3525

Déchèterie fluviale : une réponse innovante pour la gestion urbaine des déchets

logo de la déchèterie fluviale: Trier mes déchets? Au quai!

Déchèterie fluviale : une réponse innovante pour la gestion urbaine des déchets

Une déchèterie fluviale, c’est un des choix de Métropole Lyon en matière de développement durable. Les habitants du centre-ville ont désormais accès à une péniche amarrée à l’un des quais de la Saône : une solution alternative de collecte et de tri des déchets.

Déchèterie fluviale : une autre solution alternative pour Lyon

Cette déchèterie fluviale est une expérience unique en Europe. La Métropole de Lyon a décidé de s’engager dans cette voie en proposant ce concept original et gratuit. Il est destiné à faciliter l’accès aux particuliers d’une déchèterie. L’initiative a été mise en place afin de démontrer l’intérêt des cours d’eau pour déployer de nouveaux services urbains. Les lyonnais peuvent donc se débarrasser de leurs déchets dans une péniche amarrées : la River Tri. Cinq bennes sont prévues pour recevoir des encombrants, des meubles, des papiers, des équipements électroniques, des déchets ménagers et des textiles. Cette déchèterie mobile a créé des emplois non délocalisables. Elle participe à la valorisation de l’utilisation mixte des quais en centre-ville. Elle renforce également le rôle primordial du port dans la logistique municipale.

Déchèterie fluviale : en plein centre-ville

Cette expérience pilote sur deux ans a permis de réduire les nuisances dont celles du trafic urbain. Elle a également permis de diminuer le nombre d’encombrants sur la chaussée. L’intérêt primordiale pour la population est le lieu où se trouve cette déchèterie mobile : en plein centre-ville. Les fleuves se trouvant très souvent en cœur de ville, River Tri est donc plus facilement accessible que les traditionnelles déchèteries en périphérie. Mais au-delà de cette idée innovante, la Métropole de Lyon a choisi également le fleuve pour transporter ces déchets. Lyon intra-muros manque de foncier pour y installer une déchèterie, le fleuve est donc une solution inespérée. Et tout cela est rentable : en un an de fonctionnement, 153 tonnes de déchets ont été évacuées, soit dix tonnes supplémentaires de plus chaque trimestre.

Déchèterie fluviale : une solution innovante et économique

la déchèterie fluviale de Lyon sur le quai de la Saône

Déchèterie fluviale : en plein centre-ville de Lyon

 

La déchèterie fluviale est un principe encore unique en Europe. Ce projet expérimental est né à l’initiative de quatre partenaires : la Compagnie fluviale de transport, la Compagne nationale du Rhône, Suez Recyclage et valorisation et Voies navigables de France. Il s’agit d’utiliser un fleuve pour collecter et transporter. Une fois la journée de collecte achevée, les déchets sont acheminés vers un port fluvial. Ils y sont déchargés pour rejoindre des filières de traitement et de valorisation habituelles. Ce type de déchèterie fluviale est économique. Il s’inscrit dans une logique de développement durable. La barge permettant le transport des déchets est en effet équipée d’un propulseur à hydrogène et ne rejette aucune particule nocive dans l’air.

Sur ce sujet, le Bulletin des Communes vous invite à lire aussi, pour plus d’informations : Lire

 



Avatar photo

Jean Jacques Alvo, né le 16 mars 1968, est un diplômé renommé de l'Institut d'études politiques de Paris. C'est après un séjour formateur de 2 ans aux États-Unis qu'il choisit d'emprunter le chemin du journalisme. Il fait ses premières armes dans la presse écrite, avant d'occuper une position clé dans le monde du journalisme en 2001. À cette date, il prend les rênes de la rédaction du Bulletin des communes. Sous sa direction, il réoriente la ligne éditoriale du bulletin pour cibler davantage les élus et les citoyens des collectivités locales et territoriales.