Cropped Citiz Provence Est Une Socie Te Dautopartage Qui Remporte Un Re El Succe S

Citiz Provence : une société d’autopartage qui se développe

4711

Citiz Provence : une formule gagnante. Citiz Provence est une entreprise basée à Marseille, dont la réussite prouve que les bonnes idées finissent toujours par fonctionner. Son principe est de proposer des locations de voitures que l’on peut réserver immédiatement, mais aussi plusieurs semaines à l’avance. Un service très complet qui a fait son succès.

Une réussite progressive

Pour profiter de l’autopartage avec Citiz Provence, les conducteurs qui utilisent ses services doivent, après utilisation, ramener les véhicules à leurs points de départ. Pour cela, Citiz Provence dispose de places de parking réservées. Cette société, fondée par Yvon Roche en 2002, a aujourd’hui une flotte de 126 véhicules, qui roulent tous sous le logo « Citiz ». A l’origine, cette entreprise s’appelait Autopartage Provence. Mais en 2013, elle a rejoint le réseau Citiz, d’où son nouveau nom. A ses débuts, cette entreprise a commencé très modestement. Ainsi, elle ne proposait que deux voitures, et n’avait réussi à intéresser que cinq abonnés. Près de vingt ans plus tard, Citiz Provence totalise environ 2.500 clients, et son chiffre d’affaires a atteint 1,2 million d’euros. Ce bilan positif lui permet de dégager des bénéfices, dans un secteur où ce genre de résultat n’est pas du tout garanti.

Un besoin croissant

Louer une voiture à Marseille avec Citiz Provence peut faire gagner beaucoup de temps.

L’autopartage est une solution qui séduit certains Marseillais qui ont besoin d’une voiture sans en être propriétaire.

Aujourd’hui, dans la cité phocéenne, énormément de voitures restent stationnées, inutilisées, alors qu’elles roulent en définitive très peu. Par conséquent, il existe un besoin chez certains Marseillais, qui veulent utiliser une voiture mais sans qu’elle leur appartienne. La flotte dont dispose Citiz Provence répond à cette attente. Ainsi, son parc propose plusieurs gammes de voitures. Elles vont de la petite citadine (Twingo) à l’utilitaire. Dans cette offre, on trouve très peu de voitures électriques. En effet, à l’achat, ces véhicules restent coûteux. De plus, les utilisateurs sont peu demandeurs. Cela vient de la crainte de tomber en panne, par manque de bornes de recharge. En moyenne, les utilisateurs roulent pendant six heures, durant soixante-dix kilomètres. Comme l’abonnement mensuel est de huit ou seize euros, les clients payent ensuite une cinquantaine d’euros pour disposer d’un véhicule. Pour 60 % d’entre eux, les clients de Citiz Provence sont des particuliers, les 40 % restants étant des professionnels.

Des développements prévus

Citiz Provence ne veut pas limiter son activité qu’à Marseille. Ainsi, dans peu de temps, le Grand Avignon devrait voter un projet pour étendre la pratique de l’autopartage. Suite à ce vote, la société Citiz Provence pourrait alors intégrer ce nouveau projet. De même, la collectivité territoriale Métropole Aix-Marseille-Provence pourrait également rentrer dans le capital de Citiz Provence. Evidemment, elle utiliserait ensuite ses services. Par conséquent, ces diverses opportunités représentent un important potentiel de développement pour l’autopartage dans les communes voisines.

  • Le Bulletin des Communes vous suggère aussi notre autre article.


Thierry Dulac

Né à Blois le 22 novembre 1972, Thierry Dulac est un journaliste français. À tout juste 21 ans, il débute une carrière de journaliste à Londres sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2006 à 2009. On le voit ensuite sur iTélé, ancêtre de CNews, entre 2009 et 2011 date à laquelle il intègre le Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique Environnement.