CitéConnect : aide au suivi de la qualité de l’air

27041

Les problèmes d’environnement touchent tout le monde et il est grand temps d’ouvrir grand les yeux quant à leur étendue. Il se trouve que de plus en plus de startups s’intéressent à cela et veulent créer un changement pour les futures générations et pour une terre plus saine.

Parmi elles, il est possible de citer CitéConnect, une startup à Carcassonne qui a pour objectif d’aider les collectivités à analyser la qualité de l’air qu’elles respirent afin de l’améliorer. Découvrez tout dans cet article.

CitéConnect : suivi de la qualité de l’air, des outils de suivi novateurs

CitéConnect : suivi de la qualité de l’air

Citeconnect et outils

CitéConnect est une startup qui veut faire basculer les codes. C’est la crise sanitaire qui a fait trembler le monde qui lui a aussi permis de voir le jour et de proposer des outils pour le moins innovants.

En effet, CitéConnect aide au suivi de la qualité de l’air grâce à des outils que tout le monde peut utiliser. Il est question d’outils digitaux qui permettent d’avoir des données en temps réel, ce qui permet en l’occurrence de mieux suivre la qualité de l’air dans le but d’apporter des changements capables de l’améliorer.

Pour que ce projet prenne vie, la startup basée à Carcassonne a mis l’accent sur quelques chiffres importants.

Les voici :

  • 20 % des écoles sont équipées de capteurs de CO2 ;
  • Environ 40 % des collèges aussi ;
  • Environ 55 % des lycées aussi.

Comme il est possible de le voir, ce sont des chiffres qui ne sont pas assez élevés et qui ne demandent qu’à s’améliorer. Pour ce faire, l’État a pris part de cette prise de conscience en débloquant une enveloppe de 20 millions d’euros.

CitéConnect et résultats des tests

CitéConnect : suivi de la qualité de l’air

Quels résultats pour la pollution

Il est vrai que la promesse donnée par CitéConnect est très attractive, mais a-t-elle été tenue ? Eh bien, il faut savoir que la start-up ne s’est pas seulement limitée à des paroles, car elle a pu lancer sa plateforme de suivi de la qualité de l’air. Cette dernière est enfin commercialisée et elle s’appelle CitéCaaS.

Cependant, elle n’est fonctionnelle que dans quelques communes seulement, et ce, pour faire office de test. Ceci étant dit, il est à noter que cette plateforme est ce qui permet à plusieurs établissements publics de mesurer plusieurs facteurs comme le taux de CO2 dans l’air ou encore la qualité de l’air.

Enfin, il faut retenir que les résultats de cette démarche sont prometteurs, car plusieurs établissements ont réussi à réduire leur impact jusqu’à 20 %.



Né à Paris le 12 Décembre 1981, Pierre Baron est un journaliste français. En 1999, à tout juste 19 ans, il débute une carrière de journaliste à News-York sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2005 à 2010. On le voit ensuite sur iTélé, entre 2011 et 2017 date à laquelle il intègre la rédaction du Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique NTIC.