Versement du chèque-énergie : sans doute en retard cette année

12003

Versement du chèque-énergie : des envois plus tardifs qu’en 2019. A cause du confinement sanitaire obligatoire, le versement du chèque-énergie arrivera cette année avec un certain retard. Cette aide permet aux foyers défavorisés de régler leurs factures de gaz et d’électricité. Normalement, ces envois auront lieu entre le mois d’avril et le mois de mai. Au plus tard.

Un motif d’urgence sanitaire

Au total, les envois du chèque-énergie, versé annuellement, représentent environ 5,5 millions de lettres. L’année dernière, les premières expéditions avaient commencé le 27 mars. Cette année, à cause des troubles causés par l’épidémie de coronavirus, le ministère de la Transition écologique et solidaire a prévenu que ces envois seront plus tardifs. De fait, ils ne commenceront que début avril. Pour les dernières expéditions, elles parviendront même aux foyers concernés seulement en mai. Ainsi, le ministère a admis qu’en raison des mesures de confinement actuelles « […] la distribution des chèques prendra plus de temps que prévu initialement ». Par conséquent, ce retard s’explique uniquement par un motif d’urgence sanitaire.

Des retards postaux prévisibles

Cette année, l’envoi du chèque-énergie sera plus tardif, à cause du confinement obligatoire.

une ampoule électrique un enjeu du versement du chèque-énergie pour les plus défavorisés

En plus de cette mise en place repoussée, l’acheminement du courrier devrait lui aussi entraîner certains retards. De fait, dans un communiqué, le Gouvernement a informé que « Les délais d’acheminement, compris normalement entre 2 et 4 jours, pourraient être légèrement rallongés […]. » Cela, à cause d’une réduction des services postaux habituels. Là encore, cela pourra retarder la réception du chèque-énergie. En raison du confinement prolongé en cours.

Une prestation sociale attendue

En moyenne, le chèque-énergie est d’un montant de 150 euros. En priorité, il concerne les foyers les plus fragilisés financièrement. Grâce à cette aide, expédiée automatiquement, les ménages concernés peuvent alléger en partie leur facture énergétique. Les critères d’obtention de cette aide sont calculés à partir des informations dont dispose le fisc. Ainsi, aucune démarche administrative n’est nécessaire pour pouvoir en bénéficier. Le chèque-énergie permet de payer des consommations d’électricité, de gaz, de fioul, de bois, et aussi de Gaz de Pétrole Liquéfié. Cette aide peut également financer des travaux de rénovation énergétique, à l’intérieur d’un logement. Cependant, dans ce cas, il faut que ces travaux soient effectués par un professionnel certifié. Celui-ci doit alors être « Reconnu Garant de l’Environnement ». Pour s’en assurer, il suffit de consulter au préalable la liste de ces professionnels, validée par le Gouvernement.



Thierry Dulac

Né à Blois le 22 novembre 1972, Thierry Dulac est un journaliste français. À tout juste 21 ans, il débute une carrière de journaliste à Londres sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2006 à 2009. On le voit ensuite sur iTélé, ancêtre de CNews, entre 2009 et 2011 date à laquelle il intègre le Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique Environnement.