Un changement climatique est en cours en France, révélé par Météo-France.

Changement climatique : vers de nouveaux records de température ?

14169

Changement climatique : des étés de plus en plus chauds !

 

Ce 30 juin, le bilan des températures établi par Météo-France au cours du premier semestre 2020 révèle en France un changement climatique progressif. En effet, une hausse inédite est apparue lors des six premiers mois de l’année.

 

Une moyenne en augmentation

Cette année, les récentes mesures faites par Météo-France ont fait apparaître une moyenne nationale de 12,5 degrés Celsius. Or, en 2014, celle-ci n’était que de 12,1 degrés. De fait, pour les météorologues, les comparaisons effectuées démontrent qu’un changement climatique est en cours. Cependant, il est inégal, suivant les territoires. Ainsi, dans le centre du pays, le plus concerné, le mois de février 2020 a enregistré une hausse de + 3,6 degrés. Ce qui a entraîné une douceur anormale. Celle-ci ne s’était pas produite depuis février 1990. Sur le terrain, le centre de la France est la zone la plus touchée par cette lente évolution.

Une hausse manifeste

En mai dernier, les météorologues ont observé que la France traversait son deuxième printemps le plus chaud de son histoire. En tous cas, depuis qu’on relève les températures nationales. C’est à dire depuis 1900. Globalement, ce printemps 2020 a montré une augmentation de 1,7 degré. Avec un thermomètre affichant en moyenne 16,5 degrés. Soit un niveau presque aussi élevé que la moyenne record atteinte en 2011. De fait, celle-ci était supérieure de deux degrés, comparativement aux mesures habituelles en cette saison.

Un phénomène alarmant

Météo-France a révélé un changement climatique progressif sur le territoire.

Météo-France a révélé un changement climatique progressif sur le territoire.

Pour les prévisionnistes, les températures enregistrées dernièrement indiquent une hausse médiane qui dépasse déjà les deux degrés. Par conséquent, d’après leurs estimations, notre moyenne annuelle devrait atteindre cette année les 14,3 degrés Celsius. Ce qui laisse présager un été particulièrement chaud, sur une large partie du territoire. Ces changements de température sont alarmants pour les éleveurs et les agriculteurs. Car ils pourraient les faire manquer d’eau. En effet, d’après Météo-France, ce pic pourrait entraîner une sécheresse préoccupante. Notamment dans le sud du pays. Ainsi, un lent changement climatique est bien en cours. Ce constat est indéniable, si l’on analyse l’enchaînement des printemps et des étés sensiblement plus chauds de ces dernières années.

Des canicules plus pénibles

A terme, ce changement climatique pourrait rapidement provoquer des canicules de plus en plus fortes. Marquées par des hausses de plusieurs degrés, par rapport aux normales de saison. De fait, d’après les spécialistes, ce phénomène croissant est étroitement lié aux activités humaines actuelles.