Cadastre Solaire

Cadastre solaire

1758

. Une cartographie solaire d’un territoire

Le cadastre solaire a été conçu afin de recenser cartographiquement le potentiel solaire d’un territoire. L’idée est de vérifier les capacités solaires d’une région ou d’une ville. L’objectif est de connaitre la rentabilité énergétique du lieu.


Cadastre solaire et rentabilité énergétique

Un cadastre solaire est une cartographie à grande échelle. Elle montre le potentiel solaire d’une région. C’est un outil très utile pour s’informer sur la rentabilité énergétique et économique d’un système solaire thermique ou photovoltaïque. Les cadastres solaires font partie de la démarche « Place au Soleil » lancée en juin 2018 par le gouvernement. L’objectif de cette opération était de mobiliser tous les acteurs de la filière.  Il faut, en effet, accélérer le déploiement de l’énergie solaire en France. A l’heure de la transition énergétique, les énergies renouvelables sont, en effet, en plein développement. Mais malgré la fort potentiel solaire de la France, la part du photovoltaïque dans la production totale d’électricité est encore faible. Les cadastres solaires se développent dans ce cadre. Ils sont désormais des outils simples d’aide à la décision avant un investissement.

Développer le solaire

Des mesures importantes pour développer l’énergie photovoltaïque ont été mises en place. Malgré tout, la France est encore très en retard par rapport à d’autres pays européens. Seul 1,6% de notre électricité provient, en France, du photovoltaïque. L’État souhaite donc développer et encourager l’installation de panneaux solaires. Dès 2011, la France a commencé à s’intéresser au potentiel du cadastre solaire. L’objectif est de booster l’autoconsommation pour les particuliers. Il faut pour ça le rendre plus accessible. Il permet de faire des économies en réduisant sa facture d’électricité de 15 à 25%. Les mesures prises par le gouvernement ont pour but de simplifier les démarches et faciliter l’installation des panneaux photovoltaïques. Le cadastre solaire s’inscrit totalement dans cette démarche.

Les territoires s’emparent de cet outil

des panneaux photovoltaîques sur un toit

Malgré des mesures importantes pour développer l’énergie photovoltaïque, la France est encore très en retard par rapport à d’autres pays européens

De plus en plus de communes et territoires se mobilisent, à leur niveau, pour développer localement la filière solaire. Le cadastre solaire s’impose désormais comme un outil essentiel de cette démarche. Il est ainsi mis à disposition des particuliers, bailleurs ou collectivités, avant qu’ils ne s’engagent en faveur de l’énergie solaire. C’est par exemple le cas à Sundgau, en Alsace. Une carte a été réalisée et tous les toits de la commune ont été recensés par satellite, y compris les zones ombragées. La population peut utiliser cet outil informatique permettant de visualiser et d’évaluer gratuitement le potentiel solaire d’un toit. Cette expertise permet ensuite de décider plus sereinement d’installer ou pas des panneaux photovoltaïques. Il suffit de rentrer l’adresse du site dans le logiciel. Celui-ci calcule la surface optimale pour l’installation des panneaux. Il calcule également la quantité d’électricité qui sera produite, la puissance nécessaire à l’installation et même les tonnes de CO2 économisées par an.