DERNIERES INFORMATIONS
Search
vue sur Metz

Budget participatif éco-citoyen

4035


Metz finance les projets écologiques des habitants

C’est une première en France, la ville de Metz va financer les projets écologiques de ses habitants. La municipalité a, en effet, institué un budget participatif éco-citoyen.

Metz innove avec un budget participatif

Metz est une commune située en Lorraine. Préfecture de la Moselle, elle compte plus de 117 000 habitants. Cité de la communication et des technologies de l’information, la commune se veut également « ville jardin » avec une politique pionnière en France en matière d’écologie urbaine. Depuis plusieurs années,  Metz a décidé de mettre en place un budget participatif. Il  est, pour la municipalité, basé sur la transparence et l’intelligence. Ce budget repose sur l’engagement de la population. Il s’agissait, à l’origine, pour les habitants, de se mobiliser pour leur quartier.

Durant un mois, la population a été appelée à s’exprimer et faire part de ses idées. Au fils des années, elle a élaboré des projets pour l’ensemble de la commune avec un objectif : améliorer le cadre de vie. Depuis 2015, où l’idée du budget participatif a été lancée, le nombre de projets proposés ne cesse de grimper. Le succès de l’initiative est indéniable et prouve, qu’au niveau local, une telle démarche citoyenne peut fonctionner. Ainsi le budget participatif 2015 avait suscité 713 propositions dont 148 réalisables. La municipalité a permis d’en réaliser 57 au cours de l’année suivante.

Un budget participatif et citoyen

Un budget participatif est un processus de démocratie participative.  Dans ce cadre, une partie du budget de la collectivité territoriale peut être affectée à des projets citoyens. Un budget participatif s’appuie sur quatre critères. Les élus doivent  accepter ce dispositif de participation citoyenne basée sur un principe d’auto-règlement. Enfin, il a pour objectif de favoriser la justice sociale. En fait, ce type de démarche permet de remettre le citoyen au centre de l’élaboration des politiques qui le concernent. La commune de Metz a, elle aussi, fait le choix de mettre en place un budget participatif.

Depuis 2015, où l’idée a été lancée, le nombre de projets proposés ne cesse de grimper. Le succès de l’initiative est indéniable et prouve, qu’au niveau local, une telle démarche citoyenne peut fonctionner. Ainsi le budget participatif 2015 avait suscité 713 propositions dont 148 réalisables. La municipalité a permis d’en réaliser 57 au cours de l’année suivante.

Budget participatif éco-citoyen

La municipalité a, en effet, institué un budget participatif éco-citoyen.

Aujourd’hui, de toute évidence, le principe de budget participatif à Metz est une réussite. La commune a retenu quarante-trois projets choisis par les habitants. Elle va les financer. La municipalité a décidé que les propositions, pour cette année, devraient répondre à la thématique du développement durable et de l’écologie urbaine. Cette initiative a donc pris le nom de « budget participatif éco-citoyen ». C’est une première en France. Les habitants vont pouvoir soumettre leurs idées en comités de quartier et la ville les étudiera. Ce sera ensuite la place à la concertation afin de choisir les projets fédérateurs répondant au principe de développement durable.



Avatar photo

Jean Jacques Alvo a découvert sa vocation pour le journalisme après un séjour formateur de deux ans aux États-Unis. Il débute sa carrière dans la presse écrite, où il acquiert une solide expérience. En 2001, il accède à une position de premier plan en prenant la direction de la rédaction du Bulletin des communes. Sous son impulsion, il redéfinit la ligne éditoriale du bulletin pour mieux répondre aux besoins des élus, ainsi qu'à ceux des cadres et agents des collectivités locales et territoriales. Il réalise des articles de fond et des interviews de terrain afin de remonter à l'échelon national les bonnes pratiques locales, pouvant apporter une aide précieuse à la prise de décision pour d'autres élus confrontés aux mêmes défis sur leur territoire.