Cropped Lallocation De Rentre E Scolaire A Servi A Payer Des Articles Dont Les Prix Ont Peu Bouge

Allocation de Rentrée Scolaire : une aide essentielle pour les familles

6168

Allocation de Rentrée Scolaire : un coup de pouce salutaire

Dans un contexte où de nombreux produits augmentent, l’Allocation de Rentrée Scolaire a aidé les familles à acheter des fournitures dont les prix ont finalement peu bougé. Ainsi, la dernière étude publiée par l’association Famille de France montre que les coûts de ces fournitures indispensables sont restés stables, comparés à 2018.

Une rentrée sans mauvaise surprise

Alors que dans de nombreux cas les prix ont tendance à grimper, notamment à cause de matières premières plus chères, les tarifs des fournitures scolaires sont restés constants. C’est la conclusion du baromètre annuel établi par Famille de France. De fait, au début du mois de septembre, l’Allocation de Rentrée Scolaire a couvert les mêmes besoins. Cela, sans contraindre les consommateurs à puiser dans leurs ressources personnelles. De plus, contrairement à une idée reçue, Internet n’a pas été le moyen le plus économique de faire ses achats. En effet, les consommateurs pouvaient trouver des étiquettes plus intéressantes dans les hypermarchés.

Une étude approfondie

Contre toute attente, les fournitures scolaires ne sont pas moins chères sur Internet.

L’Allocation accordée aux familles à chaque rentrée scolaire est particulièrement attendue.

Cette année, en prenant l’exemple d’un élève lambda qui rentre en sixième, on obtient un panier moyen de fournitures scolaires d’environ 195 euros. Or, l’année dernière, ce même panier s’élevait à peu près à 194 euros. Par conséquent, l’augmentation constatée a été de moins d’un pour cent, quand on utilisait l’Allocation de Rentrée Scolaire. Comme on le voit, le total de ce poste de dépenses est resté stable. Ainsi, l’Allocation a couvert les besoins d’une famille type de façon quasiment identique. Pour vérifier cette stabilité, l’association Famille de France a comparé les prix pratiqués par près de 250 magasins. A savoir, divers hypermarchés, des supermarchés, des sites de e-commerce et des chaînes spécialisées. Parmi les différents articles scolaires, l’association a relevé que les petites fournitures (calculatrices, compas, règles, etc.) affichaient l’augmentation la plus sensible. En effet, celle-ci a atteint 2,8 %.

Les hypermarchés plus intéressants qu’Internet

Comparativement, ce n’est pas en faisant leurs achats en ligne que les consommateurs pouvaient trouver les meilleurs tarifs. Après analyse, les offres faites par les hypermarchés étaient souvent plus intéressantes. Globalement, avec quelques petites différences selon les circuits de distribution utilisés, ces magasins affichaient les meilleurs prix. De fait, spécialisées dans les gros volumes, ces enseignes sont parvenues à faire mieux que le Web. En moyenne, les hypermarchés ont réussi à maintenir un panier moyen d’environ 181 euros, contre 195 euros pour les magasins spécialisés. Soit une légère augmentation de 1,5 % dans les hypers, contre 2 % pour les magasins spécialisés. Ces derniers pratiquaient donc un tarif moyen de 233 euros. Par ailleurs, le panier moyen des sites de e-commerce a progressé de 0,77 %. Ainsi, il a atteint un peu plus de 206 euros. L’Allocation de Rentrée Scolaire a donc fondu plus vite pour ceux qui ont manqué les opportunités des hypermarchés.



Né à Blois le 22 novembre 1972, Thierry Dulac est un journaliste français. À tout juste 21 ans, il débute une carrière de journaliste à Londres sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2006 à 2009. On le voit ensuite sur iTélé, ancêtre de CNews, entre 2009 et 2011 date à laquelle il intègre le Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique Environnement.