dispositif-developpement-communes

Quels est l’objectif de la stratégie « Centralités rurales en région” en Saône-et-Loire ?

28286

Centralités rurales en région, le projet visant à développer l’attractivité des villes dans la région Bourgogne-Franche-Comté vient juste d’être lancée. Il s’agit d’un dispositif d’aide aux communes recensant moins de quinze mille habitants sur quatre années. 

La réputation touristique et l’attractivité étant devenue un réel atout, ces territoires entreprennent la mise en œuvre d’un dispositif de développement de plus de 128  dont 26 rien qu’en Saône-et-Loire.

Quel est l’objectif du dispositif “ Centralités rurales en région” ?

objectif du dispositif centralités rurales régionEn ces temps de haute saison, l’attractivité touristique est le maître mot des petites communes à travers la France, notamment ceux de la région Bourgogne-Franche-Comté. Et c’est dans ce cadre-là qu’une stratégie globale de revitalisation a été entreprise après plusieurs années d’affilée de stagnations dues à la crise sanitaire.

De la sorte, les responsables du conseil régional ont décidé d’attribuer à chacune de ces communes comptant un nombre restreint d’habitants une enveloppe contenant 500 000 euros en incluant 26 communes de la Saône-et-Loire dans le programme qui se déroulera sur quatre ans.

En somme, cela permettra d’améliorer la qualité des services publics proposés, de réhabiliter les friches industrielles et surtout de développer les commerces en centre-ville.

Quelques villes incluses dans le projet 

Faisant partie du département Saône-et-Loire dans la région de Bourgogne-Franche-Comté, les deux villes de Cuiseaux et de Tournus se trouvent être concernées par l’aide apportée aux communes de la région dans le but de booster l’attractivité et l’offre commerciale à travers ces territoires.

Dans le cas de Cuiseaux, l’aide serait apparemment destiné à la réhabilitation de la friche Morey, un chantier s’étalant sur plus d’un hectare où se tient un projet de construction plutôt complexe et coûteux qui ne pourra certainement pas avoir lieu sans aide publique. Une occasion inouïe pour accélérer le développement de la commune labellisée “Petite ville de demain”.

Quelques villes incluses dans le projet Dans le cas de la ville de Tournus, ce sont les commerces qui sont les plus visés par ce projet. En effet, cette petite localité de 5 000 habitants aura l’occasion de rénover et d’entreprendre de nouveaux projets commerciaux en plein centre-ville, mais pas que, puisque d’autres activités sont également concernées par cette aide. En effet, Tournus a décidé d’accorder un petit budget pour booster les aspects suivants :

  • La rénovation du cinéma ;
  • L’agrandissement de la médiathèque ;
  • Le développement des modes de déplacement piéton et à vélo.

Tout cela après la réflexion du conseil régional bien entendu si le budget de l’État le permet.



Avatar photo

Née le 16 Janvier 1982, Laurence Laporte fait ses études à l'Institut d'études politiques puis au Centre de formation des journalistes (CFJ) à Paris, elle exerce son métier dans divers journaux à gros tirage, puis en, en 2019 elle devient éditorialiste au "Bulletin des Communes" et se consacre entièrement à l'écriture.