Prime aux employés : Auchan veut montrer l’exemple

11312

Prime aux employés : pour récompenser les actifs

Actuellement, la grande distribution est l’un des secteurs d’activité qui doit absolument continuer à fonctionner. Cela, pour que le pays ne s’arrête pas.
Dernièrement, le ministre de l’Économie à appeler à récompenser les actifs. Suite à cet appel, plusieurs grands groupes, dont Auchan, ont décidé de verser une prime aux employés qui continuent de travailler.

Une aide exceptionnelle

Auchan va verser une prime aux employés qui restent actifs pendant la crise sanitaire

Récemment, Bruno Le Maire a invité les grands groupes qui le peuvent à récompenser le courage de leurs salariés toujours en poste. Alors que la France affronte une crise inédite. Pour cela, certaines sociétés vont octroyer une prime aux employés. Ce versement exceptionnel de 1.000 euros bénéficiera d’une défiscalisation complète. Cette invitation s’ouvrira jusqu’au 30 juin. Le ministre l’adresse à « […] toutes les fédérations, toutes les entreprises qui ont un accord d’intéressement ». Principalement, dans des secteurs “vitaux pour le pays“. Notamment, « l’agroalimentaire ou la grande distribution ». Ce dispositif exceptionnel s’inspire du même principe que la « prime  Macron », créée lors du mouvement des Gilets jaunes. A l’époque, cette initiative avait déjà pour but d’améliorer le pouvoir d’achat de nombreux travailleurs dans le besoin. Cette opération se renouvelle donc en 2020. Toutefois, elle ne concerne à présent que les sociétés qui ont conclu un accord d’intéressement avec leurs salariés.

Auchan réagit en premier

Parmi les grands groupes concernés, le groupe Auchan a été le premier à répondre favorablement à cet appel de Bruno Le Maire. De fait, l’entreprise va effectivement verser une prime aux employés. Elle sera de 1.000 euros. Cela, en avril prochain. Les collaborateurs concernés seront les employés des magasins, des entrepôts et des drives. De la même façon, les salariés qui travaillent sur le site de e-commerce d’Auchan, et ceux qui s’occupent des livraisons à domicile, en bénéficieront aussi. Au total, cette initiative globale profitera à 65.000 salariés. Suite à cette annonce, la CFDT d’Auchan a apprécié le geste. Pour le syndicat, il souligne les efforts faits pour « […] assurer un service public indispensable […] ». Toutefois, pour la CFDT, « ce n’est pour nous que justice ». En plus, pour les partenaires sociaux, il faudrait maintenant étendre cette initiative « […] à celles et ceux qui, assignés à résidence en télétravail, font fonctionner l’entreprise […] ».

Réaction similaire de groupes internationaux

Pour les mêmes raisons, la maison-mère anglaise Kingfisher, spécialisée dans le bricolage, versera aussi aux 3.500 salariés français de Brico Dépôt une prime exceptionnelle de 1.000 euros. En effet, ils ont continué à assurer les livraisons, malgré la fermeture des magasins physiques. Cette prime aux employés sera attribuée « dans les conditions énoncées par le ministre de l’Économie Bruno Le Maire ».

Une initiative partagée

Alexandre Bompard, PDG de Carrefour, a également décidé de faire le même geste d’encouragement qu’Auchan. Ainsi, lui aussi va verser une prime aux employés, afin de les remercier pour leur dévouement. Comme il l’a expliqué dans une longue lettre ouverte, datée du 22 mars, ce geste témoignera « […] de notre reconnaissance pour l’extraordinaire engagement qui est le leur en ce moment. […]. » Ce message reconnaissant se conclut par ces mots « Merci à vous. Et prenez soin de vous. » Pour les mêmes raisons, le groupe Les Mousquetaires, donc Intermarché, a publié un communiqué similaire. Il annonçait également qu’il allait verser « […] une rétribution annuelle exceptionnelle de 1.000 euros, dont les modalités seront discutées avec les partenaires sociaux. » Cela, en réponse à la crise inédite provoquée par l’épidémie de Covid-19. Ainsi, la direction d’Intermarché a annoncé « […] un effort financier exceptionnel pour les équipes engagées ».

Une période de très forte tension

Actuellement, à cause de l’épidémie, la grande distribution manque de main-d’œuvre. Par conséquent, cette filière fragilisée doit gérer de nombreuses absences, dues aux salariés qui tombent malades. La prime aux employés toujours actifs, versée à titre exceptionnel, a pour but de valoriser des métiers souvent peu payés. De plus, qui sont effectués dans des conditions souvent pénibles. Pourtant, l’ensemble de cette activité contribue de façon vitale à entretenir la dynamique du pays.

Le Bulletin des Communes suggère aussi de lire l’article du Figaro :