Une aide au logement est maintenant accessible aux ménages fragilisés par la crise sanitaire.

Aide au logement : un dispositif propre à la crise sanitaire

14179

Dispositif d’aide au logement : comment bénéficier d’une mesure dédiée

 

Depuis le 30 juin, les foyers qui ont subi des pertes de revenus trop importantes, dues à la crise sanitaire, peuvent demander à bénéficier du dispositif d’aide au logement. Il s’agit d’un soutien spécifique d’urgence. D’un montant mensuel de 150 euros. Cela, afin de pouvoir payer son loyer. Ou encore, de rembourser un prêt immobilier en cours.

 

Un soutien spécial

Pour la première fois depuis le début de la crise due à la Covid-19, une aide au logement, spécialement destinée à cette dépense, est disponible. Ainsi, dès ce mois-ci, les ménages trop fragilisés pourront bénéficier d’une aide mensuelle de 150 euros. Cela, pour limiter d’éventuels impayés de loyers. Le groupe Aide Action Logement, spécialisé dans l’habitat social et la participation des employeurs à la construction immobilière, a initié ce nouveau dispositif. Celui-ci est lancé conjointement avec le ministère de la Ville et du Logement, supervisé par Julien Denormandie. L’enveloppe globale de cette aide sera de 100 millions d’euros.

Justifier de critères précis

Une façade d'immeuble en illustration du dispositif d'aide au logement pour les plus précaires

Une aide au logement est désormais accessible aux ménages fragilisés par la crise sanitaire.

Pour bénéficier de cette aide au logement, il faut être demandeur d’emploi. Ou alors, être salarié du privé, mais ne toucher qu’un salaire inférieur à un SMIC et demi. Par ailleurs, il faut avoir perdu au moins 15 % de ses revenus à cause de la crise sanitaire. Cette aide financière concerne tous les locataires en situation précaire. Ainsi que les futurs propriétaires accédants. De même que les ménages qui touchent le chômage partiel, ou qui sont en arrêt de travail à cause de l’obligation de garder leurs enfants. Enfin, elle s’adresse aussi aux personnes qui ont perdu un emploi dans l’intérim. Ou suite au non-renouvellement d’un CDD, ou à la fin d’une période d’essai. Il faut savoir que cette aide au logement est rétroactive. Cela, à partir du 1er avril 2020.

Une demande à faire en ligne

Dès maintenant, toute personne se trouvant dans l’une de ces situations peut demander en ligne cette aide au logement. Pour cela, il suffit d’aller sur le site Action Logement. Précédemment, il faut constituer un dossier complet, comportant les pièces justificatives nécessaires. A savoir, une pièce d’identité, le bulletin de salaire de février 2020, et un justificatif de revenus. Pour le mois où la perte financière a eu lieu. Ainsi qu’une quittance de loyer et un RIB. Pour les personnes qui remboursent un prêt immobilier, il faut joindre un relevé de compte bancaire mentionnant la mensualité du prêt. Précisément, le mois où la baisse de revenus s’est produite. Après étude du dossier, seulement une personne par foyer pourra bénéficier de cette aide. De plus, ce versement n’aura lieu que pendant deux mois consécutifs. Par conséquent, ce soutien n’excèdera pas 300 euros.