Agen entend bien se doter au plus vite d’un nouveau label : le label « ville propre ». Après « ville amie des enfants », « ville numérique » et « ville fleurie », la commune d’Agen vise le label « ville propre » dont elle détient actuellement une étoile.

La ville d’Agen va tout faire pour obtenir une deuxième étoile. La deuxième étoile est attribuée aux villes mettant en œuvre des actions en réponse aux dysfonctionnements constatés lors des évaluations liées à la première étoile. L’objectif d’Agen est donc de s’engager au maximum, dans le cadre d’une vaste politique de développement durable, dans la propreté de la ville. Cette initiative s’inscrit dans un projet global d’environnement pour la ville avec déjà démarche zéro phyto ou nature en ville. Agen souhaite renforcer ses actions pour combattre les incivilités qui salissent et dénaturent la ville : crottes de chien, sacs poubelles abandonnés, mégots mais également espaces verts abandonnés ou magasins fermés aux vitrines salies. C’est donc toute l’image de la ville d’Agen qui est en jeu : le label « ville propre » passera par une éradication de tous ces signaux visuels, olfactifs et sonores qui peuvent affecter la perception du propre et du beau. Pour mettre en œuvre cette politique, Agen va agir avec méthode : avec un suivi, de la médiation et si nécessaire, la coercition. Des actions phares vont être mises en place avec cette idée phare que la réussite passera par la capacité de la population à adhérer à ce projet. La communication et la participation seront donc essentielles à la mise en œuvre de cette opération. L’enjeu est de taille puisque a bien conscience qu’un label ; quel qu’il soit, peut jouer un rôle important et attractif. Il peut participer à l’envie des familles et des entreprises de venir s’installer à Agen et des touristes de venir y séjourner.